Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ
Venez en masse participer au sondage pour >>La plus belle image de DJN06<<

Partagez | 
 
 
 Un Auteur compositeur interprète n'est plus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shangai
Globe-Surfeur "Or" (niv 5)
Globe-Surfeur


Masculin Vierge Nombre de messages 5861
Age 66
Localisation AUVERGNE
Humeur Toujours bonnes
Emploi/Loisirs Pêche/photos/Horlogerie

MessageSujet: Un Auteur compositeur interprète n'est plus   Ven 24 Mai 2013 - 13:10



Et oui l'ami Georges Moustaki,est parti se reposer.




Disparition


« Nous avons toute la vie pour nous amuser/Nous avons toute la mort pour nous reposer », fredonnait-il dans cette merveilleuse chanson qu'est La philosophie.

Georges Moustaki est parti se reposer. Il s'est bien amusé. Il a aussi pris le temps de devenir l'un des très grands de la chanson française.

« L'existence est courte, disait-il. Mais, elle ne doit pas l'être tant que ça, tellement on vit de choses. » Vincent Delerm, qui a plusieurs fois chanté avec lui, raconte : « Il a voyagé, il a aimé.
Les chansons ont accompagné sa vie. Et sa vie a accompagné ses chansons ».

Né à Alexandrie (Égypte) de parents grecs francophiles, Yussef Mustachi arrive en France à 17 ans.
Il pose son sac au coeur de Paris, dans l'île Saint-Louis. Il a longtemps comme voisin le grand compositeur Henri Dutilleux, décédé quelques heures avant lui...

« Je chante sous la douche et dans la rue »

Georges Moustaki vivait seul au quatrième étage d'un immeuble sans ascenseur.
C'est là qu'il nous avait reçus, l'été 2008. « J'ai parfois pensé aller ailleurs. Je n'ai pas trouvé mieux. »

En face, le carillon d'une église ponctuait les heures. Le piano était près de la fenêtre, la guitare sur le fauteuil. Écrire et composer lui a d'abord suffi.
Pour Piaf, avec qui le jeune homme de 23 ans a une liaison. Il lui écrit Milord, traduite dans des tas de pays.
Puis, de cette plume simple et juste, c'est au tour de Barbara (dont La longue dame brune, en 1967) et Reggiani auquel il offre Sarah, Ma liberté, Ma solitude...

Chanteur, il le devient peu à peu : « Je suis Méditerranéen. Je chante naturellement sous la douche et dans la rue. » En 1969,
Le Métèque, ses yeux délavés et ses cheveux aux quatre vents, est un immense succès.
Moustaki s'ancre dans la chanson française, au grand plaisir des goûteurs de mots et de musiques ensoleillées.

Car Moustaki est non seulement un passionné de littérature, un écrivain aussi, mais également un amoureux des musiques du monde et un fou du Brésil et de sa bossa-nova.
Sur un air de Jobim, il écrit les très jolies Eaux de mars. « J'ai eu ma période indienne, brésilienne, politique et même accordéonesque... », soulignait-il avec humour.

« Que mes chansons vivent sans moi »

Moustaki était un fainéant contrarié, avec un rapport au temps paisible. Il chantait Le droit à la paresse mais « entreposait toute l'année des idées de chansons ».
Et parcourait la planète pour donner des concerts. Lui qui a obtenu, en 1985, la nationalité de Brassens - son maître - était l'un des chanteurs français les plus connus au monde.

En 2003, un coffret de son oeuvre regroupe 222 titres. Trois albums suivront encore : Moustaki, Vagabond et Solitaire, en 2008.
Un triptyque comme une définition. « J'ai un goût pour la solitude qui n'est ni une déception, ni une misanthropie, ni une misogynie.
Quand j'ai écrit Ma solitude c'était, à l'opposé du tragique et du désespéré, pour en donner une image plus heureuse. »

Et la nostalgie, monsieur Moustaki, elle aussi, vous l'avez câlinée... « Officiellement, j'ai été contre la nostalgie », nous avait-il répondu...
Alors, on avait abordé la mort et ce qu'il aurait aimé qu'on retienne de lui : « J'aimerais être identifié par quelques chansons, qu'elles continuent à vivre sans moi.
Milord peut rester longtemps dans les mémoires. C'est ce qui me rend le plus orgueilleux. »

Orgueilleux, il le semblait si peu... Début 2009, des problèmes de santé lui font annuler une tournée.
Deux ans plus tard, il abandonne définitivement la scène à cause d'une maladie respiratoire, qui l'avait amené à s'installer à Nice.

C'est là qu'il est mort, à 79 ans, hier, au petit matin.
Et nous, on se repasse La philosophie : « Ils vieilliront aussi, qu'ils restent ce qu'ils sont/Des viveurs d'utopie aux étranges façons/Des amants, des poètes, des faiseurs de chansons... ».



Pour Juliette Gréco c'était « un homme exquis, raffiné, qui avait une douceur infinie.
Comme tout les poètes, c'était quelqu'un de différent, c'est toujours la différence qui fait le talent. »

R.I.P GEORGES

Revenir en haut Aller en bas
gollum
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur


Masculin Nombre de messages 12062
Localisation Gironde
Humeur Triste
Emploi/Loisirs Ne pas s'approcher, ruine dangereuse.

MessageSujet: Re: Un Auteur compositeur interprète n'est plus   Ven 24 Mai 2013 - 19:12

Ses chansons ont été chantées par les meilleurs, comme tu le soulignes.

Encore un ami qui s'éloigne....


-
Revenir en haut Aller en bas
jmst
Globe-Surfeur "Or" (niv 5)
Globe-Surfeur


Masculin Nombre de messages 5785
Localisation suisse

MessageSujet: Georges Moustaki, "Le Métèque"   Ven 24 Mai 2013 - 21:03

Georges Moustaki est devenu célèbre entre la fin des années 1960 et le début des années 1970 avec sa chanson "Le Métèque". Sad



http://www.ina.fr/video/I00015404/moustaki-le-meteque-video.html

Les paroles du Métèque de Georges Moustaki
Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents
Avec mes yeux tout délavés
Qui me donnent l'air de rêver
Moi qui ne rêve plus souvent
Avec mes mains de maraudeur
De musicien et de rôdeur
Qui ont pillé tant de jardins
Avec ma bouche qui a bu
Qui a embrassé et mordu
Sans jamais assouvir sa faim

Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
De voleur et de vagabond
Avec ma peau qui s'est frottée
Au soleil de tous les étés
Et tout ce qui portait jupon
Avec mon coeur qui a su faire
Souffrir autant qu'il a souffert
Sans pour cela faire d'histoires
Avec mon âme qui n'a plus
La moindre chance de salut
Pour éviter le purgatoire

Avec ma gueule de métèque
De Juif errant, de pâtre grec
Et mes cheveux aux quatre vents
Je viendrai, ma douce captive
Mon âme soeœur, ma source vive
Je viendrai boire tes vingt ans
Et je serai prince de sang
Rêveur ou bien adolescent
Comme il te plaira de choisir
Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour
Que nous vivrons à en mourir

Et nous ferons de chaque jour
Toute une éternité d'amour
Que nous vivrons à en mourir

Source et info
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Auteur compositeur interprète n'est plus   Aujourd'hui à 17:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Auteur compositeur interprète n'est plus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur Google Earth :: Le village de TSGE (Option) :: Discutons entre-nous :: Divers-
 
 
Sauter vers: