Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ
Venez en masse participer au sondage pour >>La plus belle image de DJN06<<

Partagez | 
 
 
 Les chroniques journalières de Googlesightseeing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
AuteurMessage
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Re: Les chroniques journalières de Googlesightseeing   Mar 13 Avr 2010 - 3:03


Posted by Julien Gremillot, Lundi, 12 avril 2010

Dans le sud du Pays de Galles, la voiture de Street View tombe sur un village au sommet d’une colline, avec des charmantes maisons aux toits rouges, disposées en spirale autour de l’église. La vue aérienne du village montre très peu d’activité dans les rues, et même aussi peu que dans le cimetière.


Mais ce village n’est pas ce qu’il semble être : c’est un faux – une réplique d’un village allemand, construit à la fin de la guerre froide par l’armée britannique pour s’entrainer en milieu urbain. On peut comprendre que la voiture de Google ne se soit pas approché plus, mais on peut trouver des photos au niveau du sol ailleurs sur le web.

Cet imposteur gallois n’est pas le seul faux village du Royaume-Uni. Copehill Down, dans le Wiltshire, est peut-être le plus grand avec ses 80 bâtiments. Construit lui-aussi dans un style germanique, on y trouve un pub, une école et une autre église.


On peut aussi trouver des faux chemins de fer, et un récent “village irakien” fait à partir de containers empilés.


Encore une fois, Street View n’a pas de vue rapprochée (peut-être que Google devrait ajouter un tank à leur flotte de véhicules), mais on peut y dénicher une image ou deux du village depuis la route. Pour plus de photos, allez voir cette galerie sur le site de la BBC.


A Norfolk, on peut remarquer un grand trou dans le réseau routier couvert par Street View. Si on se dirige vers l’extrémité d’une des voies, la raison est évidente : des drapeaux rouges et des barrières barrent le passage vers cette zone de 120km2 constituant la Zone d’Entrainement de Stanford.


Caché au milieu du terrain d’entrainement, on trouve un autre village nommé Eastmere. Plus modeste en taille, il comporte tout de même son église et son cimetière, mais plusieurs maisons semblent en ruine. Apparemment, Eastmere est l’un des villages d’entrainement les plus utilisés du pays, et a subit des re-décorations régulières au fil des ans, pour ressembler à un village allemand, irlandais du nord puis bosniaque, en fonction de l’actualité des conflits1. Les soldats qui l’utilisent semblent d’ailleurs avoir un certain sens de l’humour.


Deux autres villages d’entrainement se trouvent sur la limite entre le Kent et le Sussex dans le sud, à Hythe et Lydd. Les deux sont entièrement murés et ressemblent à des villages faits en Lego vu du dessus, avec leurs petits rond-points et leurs passages piétons. L’extérieur du village de Lydd est visible sur Street View, avec les toits visibles par-dessus le mur.


Plus d’information sur les faux villages et autres installations militaires top-secrètes au Royaume-Uni sur le site d’Alan Turnbull Secret Bases.

  1. Plus récemment, le Prince Harry s’est entrainé à Eastmere avant son départ pour l’Irak, qui a finalement été annulé pour raisons de sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
ivanovitch
Administrateur de TSGE
Administrateur de TSGE


Masculin Cancer Nombre de messages 17463
Age 46
Localisation Savoie
Humeur Voyageuse

MessageSujet: Une nouvelle espèce d'hominidé découverte grâce à... Google Earth !   Mar 13 Avr 2010 - 10:19



On sort temporairement des sentiers de Google Sightseeing pour rejoindre ceux balisés par Futura Sciences qui nous en apprend une belle :



Une nouvelle espèce d'hominidé découverte grâce à... Google Earth !

Google Earth vient de donner un coup de main surprenant à un paléoanthropologue d'une université sud-africaine. Son affichage 3D lui a en effet permis de découvrir deux fossiles d’hominidé, d’une espèce inconnue jusqu’à présent, Australopithecus sediba, datés d'un peu moins de deux millions d'années.


Google, qui retrace cette découverte dans un communiqué, explique que Lee Berger, professeur à l'Université de Witswatersrand de Johannesburg, a utilisé Google Earth, dès mars 2008, afin de cartographier plusieurs grottes et dépôts de fossiles qu'il avait précédemment identifiés avec ses collègues sur un site du patrimoine de l'Unesco, en Afrique du Sud.


En utilisant les fonctionnalités 3D de Google Earth (la navigation en relief), Lee Berger réalise de nouvelles découvertes. Alors qu'au début du projet la région ne comptait que 130 grottes et une vingtaine de dépôts de fossiles connus, les images satellites de Google Earth permettent d'identifier près de 500 grottes et dépôts supplémentaires.

La suite sur


.


                       
Répondre "je n'ai rien à cacher" en matière de vie privée revient à affirmer que l'on se fiche de la liberté d'expression parce que l'on n'a rien à dire. EDWARD SNOWDEN. 
Revenir en haut Aller en bas
http://bbs.keyhole.com/ubb/dosearch.php?Cat=&amp;amp;amp;For
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: La Croix de Bataan   Mer 14 Avr 2010 - 2:50


Posted by Julien Gremillot, Mardi, 13 avril 2010

Au sommet du Mont Samat, aux Philippines, on trouve un sanctuaire dédié aux soldats philippins et américains de la Seconde Guerre Mondiale qui se rendirent aux japonais et furent contraints à effectuer ce que l’on appela plus tard la Marche de la mort de Bataan.
Le sanctuaire consiste en un autel, une esplanade et un musée (qui retrace l’histoire de la Bataille de Bataan), mais aussi et surtout la Croix de Bataan, haute de 95 mètres, qui commémore les soldats vaincus etest visible à des kilomètresaux alentours.


La Marche de la mort de Bataan était l’horrible marche de 75.000 prisonniers de guerre à travers 97 km du sud de Bataan aux camps de prisonniers dansle nord. Pendant ce trajet, des milliers d’entre eux périrent de maladie ou de privation. Depuis, cette marche a été classée comme un crime de guerre, pour lequel le gouvernement japonais a accepté la pleine responsabilité et s’est excusé pour ses actions.
Tous les 9 avril, les anciens combattants de toutes les Philippines se rassemblent dans ce sanctuaire pour se souvenir du passer et célébrer le courage de leurs soldats qui ont donné leur vie pour leur pays.
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Mais où est passé le Stig?   Mer 21 Avr 2010 - 2:39


Posted by Julien Gremillot, Lundi, 19 avril 2010

Nous l’avions déjà rencontré dans un article précédent : Le Stig est une célébrité britannique“, le conducteur sans visage de l’émission de la BBC “Top Gear”, qui (ironiquement pour quelqu’un qui souhaite rester anonyme) peut être vu à pas mal d’endroits sur Google Street View.
Le plus étrange, ce sont les efforts de Google pour effacer ses traces !


Lorsque Google a lancé le service Street View au Royaume-Uni, nous étions amusés par cette photo du Stig se baladant à la BBC. Mais nous avions rapidement réalisé qu’il ne s’agissait que d’un panneau de carton à l’effigie du pilote.


Puis, lorsque Street View a visité les routes aux alentour du Loch Ness, nous avons rencontré un Stig en chair et en os !


Il attendait clairement le passage de la voiture de Google – mais pourquoi ? Quelque fût cette raison, Google n’a pas apprécié; quelques jours plus tard, le personnage entier s’est fait flouter jusqu’à ne plus être reconnaissable (c’est sûr qu’un simple flou du visage n’aurait pas suffit).


Si nous revisitons les rives du Loch Ness aujourd’hui, nous pouvons constater que Google est allé encore plus loin, en supprimant totalement les photos où le Stig apparaissait.


Mais on ne peut pas faire taire le Stig aussi facilement ! (Métaphoriquement, puisqu’en réalité le pilote ne parle jamais).
La semaine dernière, Google a mis en ligne de nouvelles images du parc d’attraction Legoland de Windsor – et qui nous attendait derrière une maquette de Londres en Lego ? C’est le Street View Stig!


Vraisemblablement, il n’était pas très satisfait de sa pose puisqu’on le retrouve un peu plus loin assis sur le dos d’un chameau en Lego, puis posant devant une énorme statue.


Encore une fois, ces images sont floutées très vite après leur découverte – mais pourquoi le Stig tient-il tellement à être vu sur Street View, et pourquoi Google ne veut pas qu’il y parvienne?
La question la plus importante restant bien sûr : Comment le Stig sait à l’avance où les appareils de Street View vont passer ?1

Post Scriptum : Google Maps Mania a également observé le Stig dans son habitat naturel : conduisant une voiture de course (bien qu’elles ne soient habituellement pas faites en Lego).



  1. Nous aimerions vraiment savoir, car malgré nos efforts nous ne sommes
    toujours pas parvenu à y figurer.
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Le Volcan Eyjafjallajökull   Ven 30 Avr 2010 - 22:45


Posted by Julien Gremillot, Vendredi, 30 avril 2010

L’éruption du volcan islandais au nom imprononçable, l’Eyjafjallajökull,a commencé le 20 mars 2010 et aura paralysé l’Europe pendant plusieurs jours à partir du 14 avril 2010. D’après certains rapports, cette éruption ne pourrait être que la première d’une série à venir…


L’Eyjafjallajökull est habituellement caché sous un grand glacier que l’on peut voir sur les images satellites de Google. Maintenant qu’il est en éruption, la chaleur fait fondre le glacier, envoyant de grandes quantités d’eau jusqu’aux terres cultivées situées en dessous, forçant les habitants à évacuer la zone.


Le nuage de cendres venant de l’Eyjafjallajökull s’est étendu au-dessus de l’Europe du Nord, bloquant le trafic aérien et laissant de nombreux voyageurs sans moyen de transport – il s’agit du plus grand blocage aérien depuis la Seconde Guerre Mondiale.


Étrangement, la plupart de l’Islande n’était pas affectée par l’éruption parce que vent envoyait les nuages de cendres vers le sud, l’éloignant des zones peuplées comme la capitale du pays, Reykjavík.


Les scientifiques observant l’éruption continuaient de surveiller les autres volcans autour de l’Eyjafjallajökull. Celui qui monopolisait l’attention était le Katla,un volcan bien plus grand et dangereux que l’Eyjafjallajökull1, faisant partie du même système volcanique.
A chaque éruption enregistrée de l’Eyjafjallajökull correspond une éruption du Katla. Pendant les éruptions de 1755, le Katla a fait fondre tellement d’eau des glaciers environnants que le flux égalait celui de l’Amazone, du Mississippi, du Nil et du Yangzi Jiang combinés. Les volcanologues ont prévenu que si le Katla entrait en éruption, le nuage de cendre formé serait bien plus grand que celui de l’Eyjafjallajökull.


Notons finalement que le volcan aura coûté plus de 1,7 milliard de dollars au secteur aérien, et que plusieurs centaines de voyageurs sont encore aujourd’hui bloqués à l’étranger, dont certains n’ont pas d’espoir de retour au pays avant le 8 mai.



  1. Mais dont le nom est bien plus facile à prononcer.

*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=*=

Un sujet déjà abordé sur TSGE: ici et
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Exposition Universelle 2010 de Shanghai   Jeu 27 Mai 2010 - 19:41


Posted by Julien Gremillot, mai 27, 2010

Les nouvelles photos satellites de Shanghai nous permettent d’apprécier les récents bâtiments construits pour l’Exposition Universelle 2010, ouverte le 1er mai et qui a déjà attiré plus de 5 millions devisiteurs.

Pavillon du Japon / Pavillon des Émirats Arabes Unis

Située sur les berges du fleuve Huángpŭ Jiāng, l’Exposition comprend de nombreux pavillons représentant différents continents et thèmes. Au sein des ces pavillons, on trouve des bâtiments de nombreux pays, organisations et entreprises.


Depuis l’entrée principale, le site est dominé par l’Expo Axis, un bâtiment de 100 mètres de long qui est aujourd’hui la plus grande structure à membrane du monde. Six espèces d’entonnoirs géants en verre et métal permettent à la lumière de rentrer pour mettre en valeur les installations.


Les organisateurs attendent 70 millions de visiteurs pendant les prochains mois, et ont conçu une infrastructure en conséquence. Juste à l’ouest de l’Axis, on trouve de quoi se restaurer et se divertir, ainsi qu’un pavillon thématique. Son toit ressemble aux fenêtres traditionnelles de Shanghai, tandis que l’extérieur est basé sur des créations en origami. Il contient trois grandes installations sur le thème de la vie urbaine.


A l’est de l’Axis, avec une place de choix pour le pays organisateur,on trouve le pavillon chinois qui a été construit selon l’architecture traditionnelle avec un toit en forme de couronne ancienne.


Un peu plus au nord se trouve une grande soucoupe volante qui est en réalité le centre culturel


A l’est du pavillon chinois se trouvent ceux de nombreuses nations asiatiques, comme l’original pavillon japonais, la structure en bronze et en
forme de dune de sable du pavillon des Émirats Arabes Unis et celui d’Israël en coquille Saint-Jacques, pour ne citer que trois desextraordinaires bâtiments construits pour l’exposition.


Après les pavillons asiatiques, on arrive à l’Expo Village – des infrastructures destinées à ceux qui travaillent sur le site pendant les six prochains mois.


A l’extrémité ouest du site, on trouve les pavillons des Amériques, avec notamment un trio intéressant : le pavillon mexicain et ses canopées en forme de cerf-volant, le pavillon chilien et sa structure envague et le bâtiment en forme de bande de Möbius du Venezuela. Le pavillon canadien présente des animations du Cirque du Soleil et une chute d’eau virtuelle. Le pavillon des États-Unis est une structure géante plaquée d’acier dont le design est cependant généralement peu apprécié.


Les nations africaines sont regroupées dans un grand pavillon près du fleuve, proche du site d’animations appelé “Fenêtres de la Ville“.


Plus loin à l’est on trouve plusieurs pays européens, dont le pavillon russe (leur premier à une exposition universelle depuis 30 ans), entouré par 12 tours irrégulières. La structure allemande habillée d’une membrane d’argent est voisine du bâtiment polonais en treillis. Le Danemark et la Finlande ont réalisé des structures qui se ressemblent vues du ciel, mais qui sont très différentes au niveau du sol.


Au centre du complexe sont regroupés les pavillons des pays d’Asie dusud-est et d’Océanie, comme la structure d’acier oxydé de l’Australie, avec quelques organisations internationales comme l’Organisation Météorologique Mondiale des Nations Unies qui permet au visiteur de se sentir marcher sur un nuage.


Pour permettre la gestion des foules de visiteurs, le pont permanent à travers le fleuve a été adjoint d’un pont flottant temporaire, mais il a été installé après la prise de ces images pourtant récentes.


Les ponts emmènent les visiteurs au pavillon des entreprises – une combinaison d’expositions de multinationales comme Coca Cola et de centres expérimentaux comme le pavillon Abilia qui propose des “activités éducatives amusantes” pour les enfants.


Une dernière zone finale d’Exposition comportent encore quelques pavillons d’entreprises privées et des expositions sur les bonnes pratiques urbaines.


Tous les bâtiments cités dans cet article sont encore plus spectaculaires vu depuis le sol, nous vous conseillons donc d’aller faire un tour sur le site officiel pour plus d’informations.

La Wikipédiapropose également un bon article, mais nous recommandons avant tout cette galeriephotos du site Big Picture.
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Re: Les chroniques journalières de Googlesightseeing   Mer 2 Juin 2010 - 16:56


Posted by Julien Gremillot, mai 31, 2010

Voilà plus de deux ans, nous pensions avoir trouvé le visage de Jésus sur une dune de sable au Pérou.

Cependant, il s’avère que nous observions le mauvais pays : Jésus était en réalité en train de se faire identifier en Hongrie.


Nous n’avons aucun doute sur le fait qu’il s’agisse bien d’une image du Fils de Dieu lui-même, nous mettrons donc ce champs aux enchères sur
ebay dès que nous en aurons acquis les droits. En parallèle, nous vendrons des copies de cette image pour 1.000 € pièce.

Enfin, à moins que ça ne soit pas vraiment Jésus?
Nous classerons donc cette apparition avec les autres Pareidolies dans Google Earth, comme Le visage de la Terre-Mère ou Le Messie Simien.


*********************************************
TSGE a été plus rapide que Google sightseeing puisque c'est notre image du mois (merci à Tigrismystics93)
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Re: Les chroniques journalières de Googlesightseeing   Mer 2 Juin 2010 - 18:30


Posted by Julien Gremillot, juin 2, 2010

Aujourd’hui, je vous propose la traduction d’un article de Matt Bucher, un rédacteur invité venant d’Austin au Texas, qui tient un blog de photos tirées de Google Street View, appelé Après Garde. Nous adorons les choix d’images de Matt, et il a été d’accord pour nous parler un peu de ses images, de son blog et de ses pensées sur Street View.

La première fois que j’ai voulu tirer une photo de quelque-chose sur Google Street View, c’était à cause de ça:


J’explorais la côte du Texas sur Google Maps et j’ai été fasciné par cette flèche pointée vers nulle part. C’est une image jetable – je ne la mettrai certainement pas sur mon blog aujourd’hui (les images de Google offrent souvent ce genre d’anomalies) – mais elle m’a suffisamment marqué à l’époque pour que je la poste sur mon tout nouveau tumble-log. Depuis, je n’ai pas arrêté de mettre en ligne des captures d’écran de Google Street View, en me demandant toujours : est-ce que c’est juste cool, ou est-ce que c’est de l’art?

La plupart du temps, je pense à mon blog comme à un photoblog (le titre est une allusion au roman Infinite Jest et n’a rien à voir). Je zoome sur un détail ou déplace le point de prise de vue, comme vous le feriez avec un véritable appareil photo. Dans cette image, on voit principalement du ciel parce que j’ai beaucoup déplacé le cadre vers le haut:


Mais je ne recadre pas les images : il s’agit toujours de captures d’écrans de mon navigateur. J’ai eu plusieurs demandes de lecteurs qui voudraient que je leur donne un lien vers le lieu de prise de vue, mais je n’ai pas envie de faire ça. Pour moi, Street View permet d’explorer le monde — c’est ce que je fais et je vous en montre quelques images.

Si vous voulez vous aussi explorer et mettre en ligne vos photos, j’adorerai les voir, car dans un certain sens les images fixes ont plus de poids que les cartes dynamiques intégrées. Par exemple, sur cette photo, vous pourriez vous déplacer et vous rendre compte que ce n’est pas vraiment une ferme de l’époque de Vermeer, mais un parc d’attractions hollandais (et alors quel intérêt ?) :


La plupart des photos que j’aime sont d’Europe, du Mexique ou du Canada, ou l’un des endroits avec des images récentes. Les photos plus anciennes des États-Unis et du Japon sont vraiment de moins bonne qualité, même si ce genre d’éclairage et de couleurs peuvent donner un effet “couverture d’album des années 1970s”, comme ici :


ou là :


Mais comparez la qualité de la lumière et de la résolution des nouvelles photos :


En fait, lorsque j’ai déplacé le bonhomme StreetView au nord de l’Europe pour la première fois et que j’ai vu ça, j’ai cru que c’était une fausse image, ou un rendu artificiel en 3D :


Parfois, je me balade toute la journée et je ne capture aucune image. Certains jours, je trouve dix vues en cinq minutes. Je garde un dossier de 20 ou 30 images sur mon bureau, et j’y pioche celles que je pense bonnes à publier. Il m’arrive d’en mettre deux en ligne le même jour, mais jamais trois, ça serait trop.

On peut trouver quelques thèmes qui reviennent régulièrement sur le blog (bateaux, manèges, animaux, plages…), mais la plupart du temps il s’agit simplement de choses que je trouve belles ou intéressantes. Les photos avec des personnes sont souvent plus intéressantes, mais j’aime aussi montrer des paysages, des sculptures, des architectures, ou des merveilles naturelles ou artificielles, comme ici :


Les photos de gens ont tendance à raconter une histoire. Elles nous offrent l’opportunité d’imaginer ce qui peut se passer à cet instant et à cet endroit, comme ce couple qui marche dans la rue en France :


Ou ces enfants assis non loin de la plage :


J’aime particulièrement les moments capturés dans une seule image, comme cette fille qui fume sur son balcon improvisé :


Ou cet enfant arrosé par le tuyau du jardin (les deux habitent d’ailleurs la même rue) :


Ou l’une de mes images préférées :


Cette femme en Suède (peut-être une veuve?) prend le thé sur un parking. Ce que la photo ne montre pas, c’est qu’elle fait partie d’un groupe de voyage organisé. Il y avait un bus à côté de là, et la plupart des retraités en voyage y sont regroupés avec leur tasse de thé. Un photographe ne pouvait pas mieux choisir son manteau rouge pour contraster avec l’asphalte brun.

Mon conseil pour tous ceux qui se baladent dans Street View pour le plaisir : choisissez une dizaine d’endroits différents sur la même carteavant de considérer la zone comme inintéressante. Parfois, vous cliquez juste une fois et tombez sur quelque-chose comme ça :

(une exposition d’art à Mexico City)

Ou bien sur ça :

(rendu encore plus intéressante par la présence du jogger)

Ou ce type qui regarde l’appareil photo :


Je pense que Google Street View (avec la Wikipédia) est l’une des plus grandes inventions de notre époque. C’est une source de milliards d’images, et chacune d’entre elles peut vous donner une vue instantanée et intime d’un endroit où vous ne mettrez jamais les pieds. En tant que source d’information, d’aventure et d’art, j’espère que Street View s’étendra un jour sur toute la surface du globe.
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Chiang Mai, Thaïlande    Mer 23 Juin 2010 - 3:05


Posted by Julien Gremillot, juin 22, 2010

La cité de Chiang Mai, fondée en avril 1296, était autrefois une capitale protégée par une grande muraille, entourée par un fossé carré. Même si la plupart des murs intérieurs ont été détruits depuis, quelques morceaux sont encore intacts. La riche culture du royaume de Lanna est toujours présente dans cette ville thaïe moderne.



Chiang Mai était la capitale du Royaume de Lanna, qui dirigeait la région jusqu’en 1558, quand elle passa sous une domination Birmane.
Les habitants s’enfuirent jusqu’à Lampang, à l’est de Chiang Mai.

En 1767, les birmans attaquèrent la ville d’Ayutthaya au sud. Cette action poussa les habitants du Lanna au nord et les habitants du Siam au sud (aujourd’hui la Thaïlande) à unir leurs forces pour repousser les birmans des deux villes. Les remparts ne tinrent pas très longtemps après ça, et ne peuvent se retrouver de nos jours que sur quelques portions, principalement dans les coins.



La ville resta abandonnée et en ruines jusqu’en 1796, lorsque Chiang Mai fût intégrée au Royaume du Siam. Pendant cette période, elle fût une grande ville commerciale, plus importante que Bangkok. Bangkok est située à 580 km au sud de Chiang Mai et les routes étaient dangereuses à
l’époque. Ce n’est que dans les années 1920s que les axes commerciaux devinrent plus sûrs et que Bangkok reprit une place centrale dans le
royaume.
Aujourd’hui, Chiang Mai s’est étendue et sa population atteint quasiment un million d’habitants. L’influence du Lanna est toujours perceptible dans l’artisanat local, la cuisine, les cérémonies, et sur de nombreux points qui la distingue du reste de la Thaïlande.
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Waouh! Ça fait BEAUCOUP de voitures!   Ven 25 Juin 2010 - 23:11


Regardez un peu toutes ces voitures blanches garée sur une base aérienne de Green Cove Springs, en Floride! Notre lecteur Jon qui nous a suggéré ce site pense que ces voitures blanches pourraient être des véhicules des Nations Unies cachées derrière les arbres de cette base américaine.


Les voitures sont en fait une livraison de Kias emmagasinées dans cette ancienne base de la Navy, et la couleur blanche est due à l’emballage en plastique qui les protège sur la route du concessionnaire. Malgré cette explication rationnelle, ça fait quand même BEAUCOUP de voitures recouvrant deux pistes de 1.500 mètres!


A certains endroits, les voitures sont garées bien proprement en colonnes, et à d’autres endroits vous pouvez voir des trous et des espaces dans la formation. Comment ont-ils retiré la voiture du milieu ?


Cette base s’appelait auparavant “Naval Air Station Green Cove Springs (Lee Field)”. Elle a été abandonnée en 1960, et aujourd’hui les documents de référence signalent le site comme un terrain privé nommé “Reynolds Airpark”. Seule l’une des pistes d’atterrissage est encore utilisée.


On trouve ça sympa de voir des milliers et milliers de voitures alignées, alors on vous propose de découvrir d’autres endroits comme ça : à Portland, dans l’Oregon, vous trouverez un terrain de stockage pour les véhicules importés, et à Warwick, Rhode Island, voici un groupe de voitures sur le port.


A lire également sur Google Sightseeing: Les Plus Grands Parkings du Monde.
Merci encore à Jon !
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Coupe du Monde de Football 2010   Sam 26 Juin 2010 - 16:18


Posted by Julien Gremillot, juin 25, 2010

Voilà que la France et l’Italie sont “déjà” éliminées, alors que nous ne vous avons pas encore présenté les équipements mis en place pour accueillir cette compétition. L’Afrique du Sud est pourtant le premier pays africain à accueillir une coupe du monde, et pour l’occasion le pays a construit ou amélioré pas moins de dix stades pour un coût de plus d’un milliard d’euros, avec notamment le grand stade de Soccer City à Johannesburg.


Pouvant accueillir 91.000 spectateurs, il s’agit du plus grand stade d’Afrique. Il avait ouvert ses portes en 1989 et hébergé de nombreuses événements, dont la Couped’Afrique des nations de football 1996, le premier discours de Nelson Mandela après sa libération de Robben Island, et les funérailles du résistant contre l’apartheid Chris Hani, assassinéle 10 avril 1993.

Soccer City a accueilli le match d’ouverture et ça sera également le lieu de la finale. Pour le tournoi, il a subit d’importants travaux, donc un nouveau design extérieur basé sur des poteries africaines traditionnelles, avec un éclairage simulant le feu sous le récipient. Avec le lancement de StreetView en Afrique du Sud, nous pouvons même profiter d’une excellentevue extérieure.


Pour la première fois, Street View nous emmène également à l’intérieur du stade! On peut remarquer que les sièges oranges sont traversées par dix lignes noires, semblant aléatoires au premier abord. En réalité, neuf des lignes pointent en direction des autres stades accueillant les matchs de cette coupe du monde, tandis que la dixième est dirigée vers le Stade Olympique de Berlin, siège de l’édition 2006 du tournoi. Ces lignes sont reprises par des alignements de fenêtres à l’extérieur du bâtiment.


Les photos satellites mises à jour par Google montrent le stade fin prêt et quelques bâtiments alentours encore en travaux, certainement les espaces réservés aux médias.

On peut aussi voir ce bâtiment avec un toit en forme de ballon de football, qui héberge l’Association Sud-Africaine de Football et le comité d’organisation de la coupe du monde.


Street View nous dévoile que le ballon n’est pas aussi rond que l’on pourrait s’y attendre pour un ballon de tournoi.


A Durban, à quelques pas de la plage et de l’Océan Indien, le Stade Moses Mabhida est l’un des cinq stades construits pour l’occasion, pouvant accueillir 70.000 spectateurs pour 7 matches.


L’arche qui s’étend au-dessus du stade est similaire à celle du nouveau Stade de Wembley à Londres, et une attraction en soi. L’extrémité nord offre un funiculaire qui emmène les visiteurs à la plateforme au sommet, tandis que les moins faignants pourront gravir les550 marches du côté sud.


Les visiteurs vraiment courageux (ou téméraires?) pourront choisir la descente rapide avec un saut à l’élastique, comme sur cette vidéo YouTube.

L’Afrique du Sud a pour particularité de compter 3 capitales1. Cape Town, la capitale législative (parlement et gouvernement) dispose du troisième plus grand stade : le tout nouveau Stade Cape Town d’une capacité de 69.000 spectateurs.

Huit matchs auront lieu dans ce stade pendant la compétition, dont l’une des demi-finales, mais malheureusement il fait partie de ceux qui n’ont pas reçu la visite de la voiture Street View, nous devrons donc nous contenter de l’admirer depuis la route.


Prétoria est la capitale exécutive du pays. Son Stade Loftus Versfeld, d’une capacité de 51.000 personnes, a du subir quelques améliorations pour être capable d’accueillir six matchs. Street View nous le montre encore en place pour des matchs de rugby.


Bloemfontein est la capitale législative du pays. Le Stade Free State y accueille également six matchs, et s’est vu ajouter un nouvel éclairage et une zone de fauteuilssupplémentaires pour porter sa capacité à 48.000 spectateurs. La vue Street View la plus proche est derrière la barrière de l’entrée vers le stade.


En plus de Soccer City, Johannesburg (la plus grande ville du pays) compte le Stade Ellis Park datant des années 1920s, mais qui a été modernisé dans les années 1980s. Il est plus souvent utilisé pour le rugby (comme le montre Street View) et hébergea la finale de la coupe du monde de ce sport en 1995. Il accueillera 65.000 personnes et sept matchs.


Ce stade a un sombre événement dans son histoire : en 2001, plus de quarante personnes y perdirent la vie, piétinées lorsque 120.000 spectateurs (plus du double de la capacité officielle) s’entassèrent dans le stade pour un match de football.

La troisième construction proche de l’océan s’appelle le Stade Nelson Mandela Bay2à Port Elizabeth. Son toit en forme de pétales lui a valu le surnom local de “Tournesol”. Huit matchs auront lieu là-bas, devant presque 50.000 personnes.


Les deux autres stades flambants neufs sont tous les deux dans le nord-est de l’Afrique du Sud, et accueillerons environ 45.000 spectateurs chacun pour 4 matchs.

Le stade de Polokwane doit son nom à Peter Mokaba, un des leader du congrès national africain. Il ne semble pas en très bon état sur la photo satellite, mais la vue Street View nous rassure, avec une belle vue de l’entrée!


Le Stade Mbombela est toujours en construction sur les images satellites, mais on peut y distinguer le motif distinctif de ses rangées de sièges. Street View nous permet de nettement voir les support du toit ressemblant à des girafes, pour rappeler le proche Parc National Kruger3.


La dernière structure de notre inventaire est le Stade Royal Bafokeng de Phokeng4. Appartenant à l’une des nombreuses tribus du pays, ce stade de 11 ans a du être agrandi pour atteindre une capacité de 45.000 personnes pour la coupe du monde.


Plus d’informations sur ces stades sur la Wikipédiaou le site officiel de la coupe du monde.

Malgré la défaite des bleus, essayez de profiter des derniers matchs !


  1. Cette remarque étrange mériterait presque un article à elle toute seule ! Il existe plusieurs pays avec deux capitales, mais l’Afrique du Sud semble la seule à en déclarer trois.

  2. Remarquez que le stade a prit le nom de la municipalité, et non pas directement celui de l’ex-président.

  3. Où l’on peut trouver un éléphant en liberté !

  4. Plus souvent associé à la plus large communauté de Rustenburg.

=========================

Sur TSGE on en parle déjà depuis un certain temps et c'est ICI ICI ICI ICI ICI

=========================
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Semaine du Dessert 2010   Mer 30 Juin 2010 - 3:07


Posted by Julien Gremillot, juin 28, 2010

En Occident, le dessert est le plat qui arrive typiquement à la fin d’un repas, et consiste généralement de mets sucrés.

Les desserts communs comportent les gâteaux, les pâtisseries et les crèmes glacées, même si les glaces sont généralement moins grandes que celles-ci :


Les desserts sont souvent mangés à l’aide d’une cuillère à dessert, de taille intermédiaire entre la cuillère à soupe et la cuillère à café (nous sommes presque sûrs qu’il s’agit d’une cuillère à dessert).


L’un de mes desserts favoris est le cake (même si j’évite généralement les cakes comportant des personnages en papier maché).


On peut aussi choisir de manger des fruits pour le dessert…


… mais il est difficile de résister lorsque l’on tombe sur des barres chocolatées géantes.


Certains préfèrent ne pas prendre de dessert et de terminer leur repas par un café.


Heu… hein ? La semaine du Désert ?

Mais non voyons, j’aurais remarqué.

===========================

Je pense que certains de ces lieux ont déjà été présenté par Mac Cany notre membre spécialiste des maisons étranges
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Re: Les chroniques journalières de Googlesightseeing   Ven 2 Juil 2010 - 0:54


Posted by Julien Gremillot, juin 28, 2010

Aujourd’hui marque le retour de la série plus-intéressante-qu’il-n’y-parait-au-premier-abord, la troisième Semainedu Désert ! Si vous n’êtes pas familiers du concept, préparez-vous pour une semaine d’articles basés sur des sites qui, heu… reçoivent un niveau de précipitations extrêmement bas.

Nous avons déjà fait deux semaines spécialement consacrées aux déserts en 2009 et 2008, où vous pourrez retrouver d’excellents articles à lire ou relire :
Le premier article de cette année sera consacré au désert australien appelé le Grand désert de sable – bientôt sur vos écrans !
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Re: Les chroniques journalières de Googlesightseeing   Ven 2 Juil 2010 - 0:56


Posted by Julien Gremillot, juin 29, 2010

Bienvenue dans la Semainedu Désert 2010 sur GSS! Pour la troisième année, nous allons publier des articles uniquement consacrés aux déserts. Pendant une semaine!

Le Grand Désert de Sable couvre une surface de 360.000 km² dans le nord-ouest de l’Australie, ce qui en fait le second plus grand désert du pays.


Le célèbre Uluru (Ayers Rock) est situé dans le sud-est de ce désert. Nous l’avions visité en février 2008, mais les photos satellites se sont encore améliorées et on peut même l’apercevoir depuis une petite distance grâce à Street View.


Un autre site intéressant de ce désert est le Kandimalal, un cratère causé par un impact de météorite à Wolfe Creek, découvert en 1947 lors d’un survol aérien1. Atteignant 60 mètres de profondeur pour un diamètre de 900 mètres, le cratère semble dater d’un peu moins de 300.000 ans.


On trouve beaucoup de minerais d’uranium dans la région, ainsi que du cuivre et de l’or – exploités dans une grande mine proche de la petite ville de Telfer.


Les conditions arides de ce désert ont conduit à la formation de plusieurs lacs salés, dont Dora et Mackay.


Plus prêt de la côte, Mandora Salt Marshes rassemble des lacs salés et des sources d’eau douce dans une même zone, où les conditions climatiques varient pendant l’année. Il arrive même que des grands pluies cycloniques affectent la région pendant la mousson, mais de telles pluies s’évaporent très vite, vu la température.

On peut observer la région à différents moments en fonction du niveaude zoom utilisé (les images ont du être prises à différents moments) : observez la variété des conditions ici.


La chute de pluie sur la terre rouge alimente quelques plantes et des petits arbustes dans quelques endroits du désert, comme on peut le voir sur les photos de Street View sur les routes qui longent le désert.


Le Grand Désert de Sable est bien connu pour la formation d’ergs – de grandes dunes de sable linéaires formées par les vents qu’on peut observer à plusieurs endroits.


Si on regarde le nouveau calque photos Street View, on peut observer pas mal de choses intéressantes dans le désert – dont cette piste d’atterrissage au milieu de nulle part, avec aucune ville ou habitation dans les environs.


L’une des lignes2 sur cette image pourrait faire partie de la “rabbit proof fence” (littéralement “clôture à lapins”) – la plus grande clôture du monde3, et l’une des quelques clôtures de ce type qui segmentent l’Australie.

Merci à Thomas James et Dark Orange.


  1. et découvert par des réalisateurs de films d’horreur en 2005.

  2. la ligne plus sombre est un gazoduc vers Telfer qui lui sert à alimenter sa propre centrale électrique, puisque la mine et la ville ne sont pas connectées au réseau national.

  3. Rendue célèbre par le film Le Chemin de la liberté.
Revenir en haut Aller en bas
fly972
Globe-Surfeur "Or" (niv 3)
Globe-Surfeur


Masculin Poissons Nombre de messages 3314
Age 39
Localisation aux antipodes
Humeur bonne

MessageSujet: Re: Les chroniques journalières de Googlesightseeing   Ven 2 Juil 2010 - 0:59


Posted by Julien Gremillot, juin 30, 2010

Bienvenue dans la Semain du Désert 2010 sur GSS! Pour la troisième année, nous allons publier des articles uniquement consacrés aux déserts. Pendant une semaine!

Vous n’avez peut-être jamais entendu parler du Désert de Tabernas, mais si vous avez déjà regardé un westernspaghetti, vous savez à quoi il ressemble.


Situé au sud de l’Espagne, cette région sauvage et protégée comporte trois petits villages qui ont servi au tournage de nombreux films et sont tous devenus des attractions touristiques. Répartis sur une zone de 280 km², Tabernas est un décor idéal pour un film censé se passer dans l’Ouest Américain puisqu’il reçoit seulement 24 cm de pluie par an, bénéficie de plus de 3.000 heures de soleil avec une température moyenne de 18˚C.

Texas Hollywood, aussi connue sous le nom de Fort Bravo, près de la ville de Tabernas, a été utilisée pour le tournage de Lawrence d’Arabie, Le Bon, la Brute et le Truand, Indiana Jones et la Dernière Croisade et beaucoup, beaucoup d’autres films.

Cet endroit comprend un village à la fois style texan et mexicain, avec des saloons, des hôtels, des églises, un fort et non loin de là, un village indien de tipis, visible sur Street View.


Western Leone est surtout célèbre pour le film Il était une fois dans l’ouest et doit son nom au réalisateur du film, Sergio Leone. Des tipis peuvent être aperçus sur Maps et Street View.


Mini Hollywood, aussi appelé le Parc Oasys, a servi pour tourner Et pour quelques dollars de plus, Conan le Barbare, et Mad Max: au-delà du dôme du
tonnerre. Les décors font partie des attractions du parc, qui comprend aussi un zoo avec des ours, des girafes et des tigres – et sous vous cherchez un endroit pour votre mariage (sous le thème Western), le lieu est disponible à la location.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les chroniques journalières de Googlesightseeing   Aujourd'hui à 19:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Les chroniques journalières de Googlesightseeing
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
 
Page 12 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur Google Earth :: Google Earth :: Sujets thématiques :: Divers-
 
 
Sauter vers: