Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth/Maps
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ

Partagez | 
 
 
 A la découverte de la Somme avec Google Earth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Le souffle de la terre Ailly sur Noye   Mer 9 Nov 2011 - 14:21

Le souffle de la terre Ally sur Noye Somme Picardie
49°45'22.13''N 2°21'46.36''E







Le Souffle de la Terre est d’abord une aventure humaine qui permet de valoriser le travail de centaines de bénévoles d’Ailly-sur-Noye et de sa région.

Véritable lien social, ce spectacle est celui de ces centaines d’artistes amateurs. Ensemble, ils ont créé les 3 000 costumes et les 2 000 accessoires;
ensemble ils ont peint les décors, imaginé les affiches, monté les
régies son et lumière; ensemble ils ont organisé les réservations, le
secrétariat, l’accueil des spectateurs; ensemble ils ont répété, pendant
des mois, inlassablement…

Et peu à peu, le spectacle est devenu leur spectacle. Sa force est là. Venez partager leur aventure, venez découvrir "l’esprit de la Picardie".
Une grande fresque en plein air





La roue du moulin est devenue la roue du temps. Pendant 90 minutes, sur une scène naturelle de 4 hectares,
2 000 ans d’histoire de la Picardie se racontent en une scénographie
grandiose. De la Gaule lointaine à l’ère industrielle, c’est l’histoire
d’un peuple qui s’incarne le temps d’une soirée. Le sang et les larmes
se mêlent aux rires et à l’espoir.

Une épopée captivante où les gestes simples de la vie ordinaire côtoient les hauts faits guerriers.

Le Souffle de la Terre raconte le destin d’un peuple régulièrement
envahi, oppressé, meurtri, mais qui a su inlassablement résister,
reconstruire, trouvant la force de labourer la terre, d’engranger les
moissons, et de dresser toujours plus haut la flèche de ses cathédrales.

Des premières minutes au bouquet final, d’une époque à l’autre, l’émotion est toujours présente
: magie de la mise en scène en 3 000 personnages costumés, en 35
cavaliers, jeux d’ombres et de lumières, enchantement des mots et de la
musique.

Le spectacle est total et, chaque année, il se renouvelle partiellement :
ICI

Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Vestige du Château de Picquigny   Mar 15 Nov 2011 - 13:30

Château de Picquigny Somme 49°56'34.66''N 2°08'29.31''E

Street View 49°56'34.48''N 2°08'28.33''E





Le château fort de Picquigny se situe sur la commune de Picquigny à proximité ouest d'Amiens, dans la Somme. Il
n'en subsiste aujourd'hui que d'imposants vestiges.
Le château fort fut
incendié en 1470 par Charles le Téméraire
Reconstruit et modifié à la Renaissance, il fut
abandonné à la Révolution française. Propriété
d'une société savante, « La Société des Antiquaires de Picardie », depuis
1922, le site est désormais l'objet d'un entretien et de travaux de restauration
financés par les deniers publics.
Panoramio



Panoramio



Panoramio



Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Château de Bagatelle Abbeville   Lun 28 Nov 2011 - 16:17

Château de Bagatelle Abbeville 50°05'41.86''N 1°50'35.76''E





Le château de Bagatelle est un château du XVIIIe siècle situé à Abbeville, Somme.
Il fut édifié vers 1750 par Josse Van Robais (fils d'Abraham Van Robais qui a construit la manufacture des Rames). Ce n’était à l’origine qu’un petit pavillon de trois pièces, une "bagatelle" que Josse Van Robais utilisait pour recevoir ses clients.

C'est un pavillon sans fondations et construit "en lanterne"
c'est-à-dire que les salons sont éclairés de chaque côté pour laisser
entrer un maximum de lumière.

Ses héritiers l'aménagèrent en maison-folie. Un étage et un toit furent ajoutés pour permettre l'aménagement de chambres et appartements.

A la Révolution les Van Robais quittent Abbeville. Le château est
racheté par François-Gabriel de Wailly en 1810. Ses héritiers remplacent
la ferme, devenue trop vétuste, par deux ailes en 1878. Depuis cette
date l'aspect extérieur de la demeure n'a pas changé

Les De Wailly conservent et entretiennent Bagatelle pendant près de
200 ans avant de le vendre aux propriétaires actuels. Une campagne de
restauration des intérieurs et du jardin est menée.

Situé dans le sud de la ville, à proximité de la route de Paris
(entre le Faubourg Saint-Gilles et la route d'Amiens), il dispose
également d'un parc botanique de 10 hectares.

La maison a été inscrite monument historique le 18 mai 1926, puis le 26 novembre 1946, le jardin régulier, jardin à la française et le parc
Le château est généralement ouvert à la visite en été, chaque après-midi de 14h00 à 18h00, sauf le mardi.

Dans le vestibule se trouve un escalier à double-révolution donnant
accès au premier étage du corps central où se trouvent deux petits
appartements et un boudoir. Le visiteur est frappé par la légereté de
cet escalier pourtant placé dans une pièce aux dimensions réduites.

Le salon rond est la pièce centrale du château. Eclairé par trois
fenêtres il offre une vue sur le jardin à la française et, plus loin,
sur les allées du parc botanique.

La salle à manger et le salon d'hiver se placent de chaque côté du salon rond.

Si l'aile sud abrite des pièces privées, l'aile nord construite en
1878 se visite. Abimée par un obus pendant la dernière guerre mondiale,
sa bibliothèque a perdu l'ensemble de ses ouvrages. Le salon de musique,
quant à lui, résonne encore des notes d'Eric Satie ou Vincent D'Indy,
hôtes du château au XIXe siècle.
Lien ici
Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Musée Boucher de Perthes Abbeville   Jeu 1 Déc 2011 - 16:04

Musée Boucher de Perthes Abbeville
50°06'26.25''N 1°49'58.69''E





A l'origine fut fondé dans les années 1830 le musée d'Abbeville et de
Ponthieu, consacré principalement à l'histoire naturelle. A ces
collections sont venues s'adjoindre en 1868 celles du legs Boucher de
Perthes (archéologie, beaux-arts, arts décoratifs).

Expositions d'Artistes
Lemoyne. Largillière. Clodion. Cornelius de Vos, Camille Claudel, Greuze, Lépine

Thèmes de collections
Antiquités etrangères : Grecques et romaines,
Egyptiennes Archeologie nationale : Préhistoire, Gallo-romain, Médiéval
(mérovingien.) Arts décoratifs : Céramique, Mobilier, Orfèvrerie,
Autre(s), (Etain. Horlogerie.) Beaux-Arts : Dessin, Estampe et Affiche,
Peinture, Sculpture Civilisations extra-européennes (Peu d'objets.),
Océaniennes Collections militaires : Armes Ethnologie : Métiers et
Outils, Pratiques religieuses et collectives Sciences de la nature :
Botanique, Entomologie, Invertébrés, Malacologie, Mammalogie,
Ornithologie, Paléontologie

Architecture
La partie ancienne du bâtiment est constituée par le
beffroi de 1209 (toiture reconstituée et inaugurée en 1986) et la
trésorerie (1467-1468) dont la porte sert d'entrée au musée.
La suite ici
Panoramio

Panoramio
Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Collégiale St Vulfran Abbeville   Ven 2 Déc 2011 - 12:55

Collégiale St Vulfran Abbeville
50°06'17.34''N 1°49'54.65''E







À l’emplacement de la collégiale de Saint-Vulfran était à l’origine une église paroissiale. Au XIIe siècle, le comte du Ponthieu y ayant rapporté les reliques de saint Wulfram de Sens (d’où l’origine du nom de cette collégiale), y fonde aussi un chapitre de vingt-six chanoines.

L'orthographe du nom hésite très souvent entre « Saint-Vulfran » et « Saint-Wulfran ».

C’est vers la fin du XVe siècle (1488) que la collégiale fut construite au fond d'une vallée au sol marécageux se situant, à l'époque, très proche d’un bras de la Somme. La nef fut construite de 1488 à 1539 et le chœur entre 1661 et 16631.

Une ère de prospérité permit de réaliser le magnifique décor gothique flamboyant de cette église.

Le chapitre de Saint-Vulfran souhaitait posséder la plus belle église du Ponthieu. Pour ce faire, il demanda l’appui financier du roi de France, du comte du Ponthieu et de la ville d’Abbeville. La partie occidentale, commencée le 7 juin 1488, est quasiment terminée en 1502, ce qui permet d’entamer la façade est.

En 1524, une messe est célébrée dans la seconde chapelle. Jusqu’en 1539,
le rythme des travaux s'accélère. Malheureusement, le chantier manque
de moyens, ce qui arrête les travaux, alors que la collégiale allait
être terminée. Au XVIIe siècle, une autorisation est donnée à une confrérie pour agrandir sa chapelle, ce qui diminue un peu la superficie de la collégiale. Il aura fallu attendre la fin du XVIIe siècle pour que la partie orientale de la collégiale soit achevée.
Durant la Révolution l'Église Saint-Vulfran devint le temple de la Raison et le 8 juin 1794 on y célébra une fête en l'honneur de l'Être suprême.

Appartenant à la commune, l'édifice est classé et figure sur la Liste des monuments historiques de 1840.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale,
la collégiale eut à subir de nombreux dégâts. Une campagne de
restauration a été entreprise pour lui redonner sa beauté d'antan.
La suite ici
Panoramio

Panoramio


Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Maison de la Baie de la Somme et de l'oiseau   Mar 6 Déc 2011 - 11:55

Maison de la baie de Somme et de l'oiseau Lanchères
50°11'52.13''N 1°33'08.72''E





La Maison de la Baie de Somme et de l’Oiseau se situe sur la commune de Lanchères, au carrefour du Hourdel, entre Cayeux-sur-Mer et Saint-Valéry-sur-Somme, Une maison pour comprendre, voir et entendre la baie de Somme telle en est la dévise.
Découverte de la faune et de la flore du littoral picard et aussi de la
riche diversité de ce milieu en perpétuel mouvement, au travers de
vitrines de présentation, films et diaporamas.
La Maison de la Baie de Somme propose aussi des sorties nature
pour observer les phoques veau marin, avec l’Association Picardie
Nature, et des ateliers pédagogiques. Un spectacle de rapaces en vol
librey est proposé d’avril à mi-octobre.
Venez comprendre les interactions entre l’estuaire de la Baie de Somme
et le monde animal qui le peuple. Observez plus de 250 espèces d’oiseaux
naturalisés mises en scène dans les milieux naturels de la côte
picarde, soigneusement reconstitués. Une occasion unique d’examiner de
près leur silhouette, leur plumage, leurs couleurs, la forme de leur bec
et de leurs pattes… toutes ces spécificités difficilement décelables
dans la nature.
La Baie de Somme est également composée d’êtres vivants infiniment plus
petits. Prêtez-leur une attention particulière. Portez un autre regard
sur cette étendue en perpétuelle mutation dans notre salle de
projection. Laissez-vous surprendre par les performances de ces oiseaux
détenteurs de records de vitesse, de taille ou de distances parcourues
et partez à la rencontre des phoques veaux marins et des phoques gris.
En groupe, un guide vous contera d’étonnantes anecdotes et décryptera
pour vous les relations étroites qu’entretient l’homme avec ce fabuleux
paysage
ici


Panoramio



Panoramio



Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Le jardin des plantes Amiens   Mer 7 Déc 2011 - 15:46

Jardin des plantes Amiens
49°54'02.33''N 2°17'47.88''E







Le jardin régulier permet de découvrir des expositions de floraisons
printanières et estivales, des plantes à massifs et des vivaces, une
collection de plantes tinctoriales et d'arbres ornementaux remarquables
tels le cornouiller mâle à 5 bras ou le chêne à gros fruits.
La serre de style Napoléon III construite en 1895 (avec la serre qui lui
est attenante, reconstruite en 1997), lieu de production des plantes à
massif et des plantes de décoration de la ville accueille en son centre
un palmarium.
Pavillon de 1751
L'orangerie, construite en 1802 pour l'acclimatation des végétaux exotiques
La serre hollandaise (1970) le long de laquelle s'élève, l'été, un alignement de bougainvillées sur tige.
Type : A la française,
Romantique

Eléments remarquables : Pavillon,
Serres de 1802 à nos jours

Eléments végétaux : Arbres remarquables, Arbres d'alignement, Arbustes, Plantes vivaces, Fleurs annuelles,
Arbres
remarquable : Cladastris lutea, gymnocladius dioica, metasequoia
glyptoatroloïdes, fagus sylvatica asphérifoia, quercus macrocarpa,
quercus pellos, liquidambar orientalis
Arbres d'alignement : acoculess nidica, carya ovata, nyssa sylvatica, celti


Historique


Donné à la ville par Louis XV en 1751 pour en faire un jardin botanique.
Jardin au tracé régulier formalisé par des plates bandes de buis.
Collection de plantes tinctoriales
Projet de réhabilitation globale du site : apparence et contenu tout en
gardant le tracé et en s'inspirant de la florale locale et de son
histoire.
Présentation de l'intégralité des plantes à massif étiquetées.
Lire ici
Panoramio

Panoramio

Panoramio
Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Cathédrale d'Amiens en couleurs   Lun 12 Déc 2011 - 13:46

Cathédrale d'Amiens en couleurs
49°53'40.14''N 2°18'06.92''E






















En 2010, pour sa 10ème saison estivale,
« Amiens, la cathédrale en couleurs »
propose au public un enchantement renouvelé de la polychromie,
avec la musique des mots, le chant de la langue française et un

nouvel univers sonore parcourant les accords d’un répertoire
orchestral aux accents lyriques anciens ou plus contemporains…


Remanier la bande originale du spectacle de la cathédrale revient pour
Skertzò à penser un nouveau spectacle pour Amiens Métropole, pour
réinterroger et réinventer l’admiration que pèlerins et profanes
éprouvaient face à ce chef d’œuvre de l’art gothique, magnifié par la
couleur, et où le Beau Dieu siège au centre d’un programme
iconographique inégalé.



Ce message culturel rappelle, pour les Amiénois, les Picards et
les touristes, la vocation des ensembles sculptés et le sens de la
polychromie.




Pour ces publics, le propos enrichit la contemplation de la façade
occidentale de Notre-Dame d’Amiens et la lecture méditative de ses
portails, il réaffirme et révèle le contexte de la construction de la
cathédrale et les clés d’une aventure en mouvement depuis près de 800
ans.


En livrant ces quelques clés de lecture du grand œuvre, il convoque le
mode de la narration, de l’évocation et de la citation en combinant
commentaire descriptif et pièces musicales afin d’évoquer le temps où
les portails étaient peints de couleurs vives et éclairés la nuit par
des lampes à huile.


Un rendez-vous quotidien avec le merveilleux.
Horaires:
Juin >> 22h45
/
Juillet >> 22h30
/ Aout >>22h00
Septembre >> 21h45
/ Décembre >>
19h00

Le spectacle se déroule également
pendant les fêtes de fin d'année
du 1er Décembre 2010 au 1er Janvier 2011
Source
ici

Panoramio





Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Forteresse ou Château de Ham   Mar 13 Déc 2011 - 15:18

Forteresse de Ham
49°44'35.99''N 3°04'24.00''E





Le château primitif, dont la construction se perd dans la nuit des temps, fut
restauré par Odon IV au XIIIe siècle, puis au XVe siècle
par Jean II de Luxembourg-Ligny. Le
neveu de ce dernier, Louis de Luxembourg-Saint-Pol,
comte de Saint-Pol et connétable de Louis XI en 1465,
fit construire en 1441 un donjon monumental,
la grosse tour ou « tour du connétable », qui avait 33 mètres de diamètre, 33
mètres de hauteur et dont les murs faisaient 11 mètres d'épaisseur.

Le château de Ham fut assiégé à plusieurs reprises, en particulier par Philippe II
d'Espagne
en 1557.

Rattaché à la couronne de France sous le règne d'Henri IV, il fut
l'objet de transformations à la fin du XVIIe siècle par Vauban.

Il fut ensuite transformé en prison d'État. Il accueillit de célèbres
prisonniers au nombre desquels le dernier fut le prince Louis-Napoléon Bonaparte (futur Napoléon III)
qui y séjourna six ans, et finit par s'en échapper, déguisé en maçon, sous
l'identité de Badinguet.

En 1870, la deuxième armée du Nord
encercla la ville de Ham occupée par les Prussiens et les obligea à signer une
capitulation.

Comme le Château de Coucy, le fort fut dynamité
par les Allemands, le 19 mars 1917. Il ne
reste aujourd'hui du bel édifice que des ruines pittoresques dominant le cours
paisible du canal de la Somme.
Prisonniers
célèbres incarcérés au fort de Ham
Panoramio


Panoramio
Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Parc et Château de Creuse   Sam 17 Déc 2011 - 15:42

Parc et Château de Creuse
49°50'21.42''N 2°09'51.30''E









A 15 km d'Amiens, dans un charmant petit village picard, niché près de la forêt de Creuse, venez visiter le château du XVIIIème siècle(inscrit
monument historique)son parc et ses jardins.














Château de Creuse








Construit sous Louis XIV par un Receveur des Domaines du Roi, ce petit château de pierre blanche ouvre ses portes à la visite : vous pouvez y découvrir ses
salons, sa bibliothèque, sa salle à manger et sa glacière (inscrite monument historique).






Bassin dans les petits jardins








Poursuivez votre visite dans le domaine de 4 hectares qui entoure le château où alternent : un parc " à l'anglaise ", une série de
jardins " en chambres ", plus géométriques, avec bassin, potager, jardin asiatique et une partie plus sauvage avec
verger, petit bois et prairies dominées par une éoliènne du XIXème siècle (inscrite MH).













les roses du Jardin de Creuse






Nous avons acquis ce domaine, au bord de la ruine, il y a 21 ans et nous nous attachons à sa rénovation
année après année en cherchant à lui redonner à la fois
son lustre et sa simplicité campagnarde de " maison aux champs ".
C'est un ensemble à taille humaine et nous aimons, lors de la visite, que vous vous y sentiez
comme chez vous.



Le Château
Vous pourrez visiter successivement:


L'entrée avec sa rampe de fer forgé ( inscrite MH) et ses lambris du XVIIIème




La bibliothèque jaune d'or (en hommage au Roi Soleil).




La salle à manger vert d'eau, cheminée et boiseries régences.




Le salon de musique avec son décor XIXème (en cours de rénovation)




L'ancienne cuisine du XIXéme siècle, en entresol (en cours de restauration)




La glacière (inscrite MH) il y a peu de photos de la glacière : celle -ci étant souterraine et fort peu éclairée.




































































































Le Parc et les Jardins

Le Château de Creuse est entouré de trois types de jardins entremêlés sur une superficie de 4 hectares :




Un parc à l'anglaise, des petits jardins " à la française " et des espaces naturels : bois, petit verger,
prairies.














plan du jardin du Château de Creuse













un vieux marronnier dans le Parc



Un dessin des archives du XVIIIème siècle nous montre un jardin découpé géométriquement, dont il ne reste plus trace de nos jours, sauf en ce qui concerne les
alignements d'arbres au nord et au sud du château. Au XIXème, le parc fut aménagé " à l'anglaise"
comme il était alors de mode, longtemps laissé à
l'abandon nous avons, à partir de 1990 replanté les bosquets, le
bois et crée une série de jardins " en chambres "avec des haies et des
bordures de buis.













le Parc un soir d'hiver


De beaux arbres, dont certains très anciens subsistent, citons un orme qui a échappé à la graphiose, de grands ifs, des
marronniers centenaires.




Nous avons replanté le parc d'essences choisies comme liquidambars, tulipier de virginie, métaséquoia, cèdres (de l'atlas, du liban) etc...et le bois d'essences
locales
poussant bien dans notre terre calcaire : frênes, érables planes et champêtres et tilleuls surtout pour les alignements.


Les petits jardins à la française

Une enfilade de petits jardins " en chambres " a été créée à partir de 1990.









Les plantations de fleurs et plantes vivaces ornent les petits jardins et les alentours de la maison : les couleurs y sont sobres, pastel,
pas de recherches systématiques de collections ni de décomptes arithmétiques des pieds, mais une sélection esthétique et botanique a prévalu dans nos choix.











le bassin des petits jardins













Le jardin du bassin, inspiré d'un jardin italien des Médicis, contient dans ses carrés de buis des simples (lavandes, rues,santolines...) et
dans ses plates-bandes des vivaces autour de rosiers anciens et d' hydrangeas (annabelle).








Le Clos












Le Clos est par sa sobriété une " respiration " par rapport au précédent: des buissons de ronces ( benenden, tibétanus ) de
mahonias, de viburnum plicatum , d'epimédium , entourent un cercle pavé ponctué de quatre malus.








Le Potager et ses allées de lavandes

















Les 16 carrés du potager mêlent fleurs, légumes , buis et communiquent avec le parc par des
arches garnies de rosiers anciens (american pilar , Léontine gervais, par ex...)








Cabane du jardin zen







Nous pénétrons par une arche de prunus dans un bosquet ou les fleurs blanches des lilas et des seringats embaument au printemps
, puis dans une petite clairière cernée de magnolias ( stellata)




c'est là que se situe la petite " cabane " du jardin " zen ".


















Le jardin japonais















Celui -ci reprend les bases du jardin sec japonais: une " montagne " la mer, l'ombre et la lumière; on peut en faire le tour et s'y reposer ou méditer!


















Cliquez sur une image pour voir le diaporama.















































































Lire ici
Revenir en haut Aller en bas
djn06
(VIP) Membre très important
(VIP) Membre très important
avatar

Masculin Lion Nombre de messages 9042
Age 55
Localisation Annemasse (74)
Humeur Zen
Emploi/Loisirs dessinateur

MessageSujet: Re: A la découverte de la Somme avec Google Earth   Sam 17 Déc 2011 - 23:27



pour les sommois !!

Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Parc Zoologique la Hotoie Amiens   Mar 20 Déc 2011 - 16:12

Parc Zoologique de la Hotoie Amiens
49°54'03.13''N 2°16'36.59''E







À la découverte du zoo d'Amiens...


Situé sur l'esplanade de la Hotoie, le zoo d'Amiens a été créé en 1952. Ancien jardin botanique, rénové en 1994, ce parc zoologique accueille plus de 400 animaux
(environ 70 espèces), pour le plaisir des amiénois et des touristes qui
y affluent tout au long de l'année. Les animaux du zoo d'Amiens sont présentés dans leur milieu naturel, sur un parc peuplé d'arbres centenaires, entouré d'eau.


Sauvegarde d'espèces menacées au zoo d'Amiens


Le parc animalier municipal d'Amiens métropole est
impliqué dans la conservation d'espèces menacées de disparition.
Naturellement orienté vers le bien-être des animaux, il fait notamment
partie du réseau européen de nouveaux parcs zoologiques et membre permanent de l'EAZA : Association européenne des zoos et aquariums.





En route pour la visite du parc zoologique, en images...


Le zoo d'Amiens
accueille plus de 100000 visiteurs par an ! En attendant de pouvoir,
vous aussi, découvrir les animaux du zoo amiénois, ce site vous propose
une visite virtuelle, composée de nombreuses photographies accompagnées
de notes explicatives sur les espèces. Pour démarrer la visite, cliquez
sur un nom d'animal à droite de l'écran ou sur une catégorie en haut !
Bonne visite, et à bientôt au zoo d'Amiens !

Lire ici



Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Musée de Picardie Amiens   Lun 2 Jan 2012 - 13:34

Musée de Picardie Amiens 49°53'25.59''N 2°17'43.98''E





Le musée de Picardie est un musée d'art et d'archéologie situé à Amiens, en France. Il regroupe de riches collections qui vont de la Préhistoire au XXe siècle, notamment en archéologie et en peinture.
Histoire et architecture du musée


Créé en 1802 sous le nom « Musée Napoléon », en référence à l'empereur Napoléon Ier, considéré comme le « fondateur » du musée, après qu'il eut envoyé une série de tableaux à l'occasion de la signature de la Paix d'Amiens.

Le bâtiment actuel du musée, construit entre 1855 et 1867, fut dès l'origine conçu comme un musée pour recevoir les collections régionales d'antiquités.

Il est l'un des premiers établissements modernes de ce type bâti en
France. L'édifice a été créé grâce à l'action militante de la Société des Antiquaires de Picardie, soucieuse de doter la cité d'un équipement propre à accueillir les objets récoltés depuis des décennies
Les collections archéologiques


Au regard des collections égyptiennes et grecques, l'essentiel des
collections archéologiques, situées au sous-sol, s'est constituée par
les témoignages de l'histoire régionale.

Riche de 400 pièces environ, dont seulement 257 exposées, la
collection égyptienne du musée de Picardie provient essentiellement de
la collection du peintre Albert Maignan et de dépôts de l'État.

Les collections médiévales


La collection d'œuvres médiévales du musée comprend un ensemble d'objets et de sculptures allant du XIIe au XVIe siècle. Les pièces principales de cette section du musée sont les Puys d'Amiens, chefs-d'œuvre gothiques provenant de la Cathédrale d'Amiens, qui ouvrent sur la section suivante : les collections de Beaux-Arts.

Les collections de beaux-arts



Le Travail, Pierre Puvis de Chavannes, 1863






Portrait d'homme, El Greco, vers 1600-1610






Le miracle de saint Donat d'Arezzo, Jose de Ribera






Autoportrait, Maurice Quentin de La Tour, vers 1751





Cette section renferme, en outre, des peintures françaises et étrangères depuis le XVe siècle jusqu'au XXe siècle.
La suite ici

Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Château Médiéval de Folleville   Lun 9 Jan 2012 - 14:22

Château Médiéval de Folleville 49°40'37.52''N 2°21'45.08''E






Le château de Folleville a eu une histoire mouvementée durant le XVe siècle siècle. Détruit petit à petit au cours des siècles, il n'en reste aujourd'hui qu'une infime partie.

Il est situé dans la commune de Folleville, dans la Somme.
Les premières traces de la présence d'un château dans la ville remonte au XIVe siècle. En effet, les premières traces écrites témoignent de la destruction du château féodal pendant la Jacquerie de 1358.

Les historiens estiment la construction du château vers 1478 quand Raoul de Lannoy épouse Jeanne II de Poix et devient seigneur de Folleville.

Le château connaît de nombreuses attaques, comme en 1440, où il doit se rendre face à l’artillerie de campagne du fameux capitaine anglais John Talbot. Il est ensuite racheté et partiellement démantelé par les Bourguignons qui voulaient mettre fin aux exactions des Anglais dans la région.

En 1477, Louis XI réside au château de Folleville, tout comme Charles VIII en 1492.

En 1478, des travaux sont entrepris pour remettre en état le château. Une aile, aujourd’hui disparue, est alors ajoutée.

François Ier fut le premier roi de France à visiter la ville. En 1544, il réside dans la demeure de Louis de Lannoy, le château que l’on connaît. C’est d’ailleurs là qu’il rend une ordonnance royale relative au traité de paix signé avec Charles Quint, empereur du Saint-Empire romain germanique, à l’attention de la ville d’Amiens.

Quatre ans plus tard, en 1548, la sœur de Henri II réside au château à l’occasion du baptême du fils de Louis de Lannoy, comme son frère avant elle.

En 1589, l’Union occupe le château et voit se dérouler le combat non décisif d’Henri IV contre les Espagnols.

Ses pierres furent réutilisées par le comte de Mailly pour construire le château de Mailly-Raineval
Lire ici
Rendez-vous les 27 et 28 Août 2011 pour la 9ème édition des Médiévales de Folleville


Créé en 2002 le projet fête médiévale a vu le jour en 2003 pour une
première édition les 6 et 7 Septembre. Le succès remporté par ce premier
essai nous conforte dans l'idée de poursuivre le
projet et, en 2011, Folleville verra apparaître la 9ème édition des
Médiévales.







A l'origine de ce projet une équipe de bénévoles motivés par un
projet nouveau pour le Val de Noye : le Médiéval. Durant 9 ans le nombre
de bénévoles va croître. Au nombre de 60 en 2003
on dénombre aujourd'hui pas moins de 300 bénévoles pour la
préparation et la réalisation de cet évènement.







L'association met tout en oeuvre pour satisfaire le public : par la
qualité de l'accueil, l'organisation, la variété des animations, la
richesse et la couleur des décors et des costumes. C'est
pourquoi le site de Folleville s'inscrit désormais dans le chapitre
des événements médiévaux de qualité.

Lire ici
Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Le Beffroi d'Amiens   Mar 17 Jan 2012 - 12:40

Beffroi d'Amiens 49°53'43.85''N 2°17'45.66''E





Le Beffroi



Le beffroi d'Amiens





Son origine remonte à l'établissement de la commune d'Amiens par Louis le Gros. Il est mentionné pour la première fois dans une sentence arbitrale rendue par le Chapitre d'Amiens en 1244.

Symbolisant l'indépendance de la commune, il servait autrefois aux
réunions des notables de la ville, puis de salle d'archives, de magasin
d'armes et de prison. Un guetteur surveillait alentour les arrivées et
prévenait la population des dangers extérieurs.

Le beffroi sonne chaque heure de la journée. À l'abandon et dépourvu de toiture depuis la Seconde Guerre mondiale,
le monument a été restauré en 1989. Depuis juillet 2005, le beffroi
d'Amiens (inscrit à l'inventaire des Monuments Historiques) est, tout
comme la cathédrale, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Au cours du Moyen Âge, le bâtiment fut à maintes reprises la proie des flammes.

Ce beffroi est constitué d'une base en pierre de taille blanche, construite au XVe siècle entre 1406 et 1410, d'une superstructure en pierre servant de clocher édifiée à partir de 1749
avec des volutes de style baroque à sa base, et d'un dôme recouvert
d'ardoises puis d'une flèche et d'une girouette arborant une renommée.
À l'époque, une énorme cloche de 11 tonnes est installée à l'intérieur,
celle-ci sera détruite ainsi que le dôme (suite à la fonte du cuivre le
constituant) dans le bombardement et l'incendie de la ville le 19 mai 1940. La hauteur du beffroi est de 52 mètres.

Situé sur la place au Fil, vieille place centrale de la ville avant
l'arrivée du train et l'essor de la rue des Trois-Cailloux, le beffroi
jouxte les Halles et l'arrière de l'Hôtel de ville
Lire ici
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la découverte de la Somme avec Google Earth   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la découverte de la Somme avec Google Earth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
 
Sujets similaires
-
» laisse-moi te trouver ça avec google
» Y a-t-il un problème avec Google?
» George Van Tassel et les OVNIs....
» Découvertes archéologiques au Yucatan avec Google Earth
» visualiser la ionosphère en 4d avec google earth
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur Google Earth & Maps :: Google Earth :: Sujets thématiques :: Pays, régions, villes-
 
 
Sauter vers: