Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ

Partagez | 
 
 
 [Nouvelle-Zélande] - Kainaha cimetière Wars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8791
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Nouvelle-Zélande] - Kainaha cimetière Wars   Lun 24 Oct 2011 - 11:00

Kainaha cimetière N.Z
38°37'00.04''S 176°58'02.00''E



Kainaha cimetière historique
Réserve - anciennement Tatahoata cimetière de réserve - se dresse sur la route
près de Mataatua Ruatāhuna, un petit village sur l'autoroute 38 au nord-ouest du
lac Waikaremoana. La réserve contient deux mémoriaux dédiés aux agents du gouvernement et
des hommes qui sont morts à proximité en mai 1869.

Durant la seconde moitié de 1868, Te Kooti Arikirangi Te Tūruki réussi à
échapper aux armées poursuivent Constabulary, les bénévoles locaux et kūpapa
(combat Maoris aux côtés du gouvernement). Après la bataille de Ngatapa en Janvier 1869, lui et
ses disciples se retirèrent dans les plages Urewera.

Le gouvernement espère que
le Te Kooti resterait pacifique. Toutefois, des raids sur Whakatane et Mohaka in Mars
et avril 1869 convaincus colonel George Whitmore qu'une invasion de l'Urewera
était nécessaire. Détruire les sources de nourriture et pa forcerait Te Kooti bas en rase
campagne.

Trois colonnes des forces gouvernementales ont envahi le Urewera en avril
et mai 1869. Un, comprenant plus de 400 hommes dirigée par le lieutenant-colonel John
JHH St, entra dans la Urewera du nord - jusqu'à la rivière Whakatane - le 4 mai.
Un autre, de
plus de 300 hommes dirigée par le Major JM Roberts et accompagné de Whitmore,
avancé l'intérieur des terres Matata. Cette colonne a construit une chaîne de forts autant
que Tauaroa (Fort Galatée) avant d'entrer dans l'Urewera de
l'ouest.

Les deux colonnes ont atteint la vallée Ruatāhuna le 8 mai. Sur le chemin, chaque
colonne détruite colonies Tuhoe plusieurs ont perdu des hommes dans des
embuscades. Trois des hommes qui sont morts sur le Mars à Ruatāhuna sont commémorés
sur les monuments commémoratifs Kainaha. Deux d'entre eux - Hemi Te Waka et Maehe - étaient
membres de la auxiliaires autochtones.

Hemi Te Waka - également connu comme Jim Walker, «Big Jim» ou «Taranaki
Jim» - avait combattu contre le gouvernement en Taranaki, en 1860. Il a ensuite changé de camp,
agissant comme un guide et scout dans le district de Waitara. En mai 1869 Te Waka a été
attaché à la colonne Roberts / Whitmore. Mortellement blessé dans une embuscade à Manawa-HIWI
(près Ngaputahi, 18 km à l'ouest de la Ruatāhuna) le 7 mai, Te Waka a été
enterré près du lieu où il est tombé.

Colonne de Saint-Jean compte un contingent de 180 autochtones forte
commandée par le major William Mair. Un de leur nombre, Maehe des Ngati Awa et Ngai Tai,
a été mortellement blessé au Hukanui Colline, le 7 mai. Plus tard ce jour-Ngai Tai
pris leur revanche. Après leur victoire à pa Te Whenuanui, les Tahora, les hommes ont profané
la tombe d'un ancêtre vénéré Urewera par la cuisson de leurs repas du soir dans
un umu (Terre-four) sur le site sacré.

Plus tôt, le 7 mai, la colonne Saint-Jean avait aussi perdu le lieutenant
David White des Volontaires Opotiki. Blanc avait été mortellement blessé alors qu'il
commençait à gué la rivière Whakatane supérieure à Te Paripari, «Les Falaises».
(Il n'a pas été
tué à Orangakiwa, comme indiqué sur l'un des mémoriaux Kainaha.) Corps blanc a
été enterré près du lieu où il est tombé, sur une surface plane recouverte de
manuka côté de la rivière.

Les combats ne lourds de cette campagne Urewera survenu le 8 mai à
Orangikawa, l'AP la protection de l'Kainga (village) de Tatahoata dans la vallée
de Ruatāhuna. Cinq hommes de la colonne Saint-Jean ont été tués et six blessés avant
Tuhoe évacués de l'AP. Les pertes incluses sous-inspecteur Henry Boyle Travers, qui se dit être
tombé peu de temps après avoir proféré ces mots célèbres dernière, «Un officier
britannique ne prend jamais la couverture». Blessés Maoris semblent avoir été similaires à ceux
des forces gouvernementales.

Selon l'un des mémoriaux Kainaha, les cinq hommes sont morts au
Orangikawa les 6 et 7 mai. Ce n'est presque certainement erronée: les deux
journaux contemporains et historiques suggèrent que la recherche Travers,
caporal Edward Kelly (ou Kelty), les agents John Parkinson et Robert Davis, et
le constable Pearson ont été tués le 8 mai. Il est possible que Davis et Pearson sont morts de
leurs blessures le lendemain.

Après l'engagement au Orangikawa, les deux colonnes est resté à Ruatāhuna
pendant plusieurs jours, détruisant systématiquement les cultures et les
villages. Travers et les autres hommes tués ont été enterrés au Orangikawa le 9 mai
"juste en dehors de la passerelle avant de l' AP , sur la côte est-nord-est,
face aux collines. " Plus tard, Tuhoe saisi l'occasion pour se venger:


Après le [gouvernement] la force quitté le district de la Urewera [Tuhoe]
exhumé les corps, décapité ... eux et décoré leurs postes palissade avec les
chefs. Quand le
capitaine Gilbert Mair [le frère de William Mair] et le capitaine [George]
Preece entré Ruatahuna avec leurs colonnes Arawa [de la police de armées] en
1871 ils ont trouvé quelques-uns des crânes collés sur les poteaux. Celle du capitaine Travers
... Mair reconnu par les dents en or-remplie. Les restes ont été
recueillis et enterrés dans une fosse 10 pieds de profondeur, Mair lire le
service d'inhumation et les Maoris tirant trois salves sur la
tombe.
L'historien James Cowan a visité la tombe de Gilbert Mair en 1921.
Le spot a été
ensuite marquée par un peuplier de haut, l'un des deux arbres qui Mair avait
planté en 1872. À la mi-1923, quelques mois seulement avant sa mort, Mair a fait un appel
public pour une pierre à être érigée sur la tombe Orangikawa. On ne sait pas exactement
quand ces deux monuments commémoratifs ont été érigés.

Kainaha cimetière a été dévolu à la Couronne en
1927. Takurua
Tamarau, un chef de la Hinekura Ngāti sous-tribu, avait indiqué le désir de son
peuple de faire un don sur le site AP (y compris les tombes) comme une réserve
ou d'autres panoramiques dans une lettre au ministre JG Coates autochtones au
début de 1924. Le ministère de la Conservation gère maintenant le Kainaha cimetière
historique de la Réserve.

ICI
Revenir en haut Aller en bas
 
[Nouvelle-Zélande] - Kainaha cimetière Wars
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
  
 
Sauter vers: