Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ

Partagez | 
 
 
 Les hauts lieux magiques du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Beatriz
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages 4819
Age 33
Localisation Gouvieux (60)/Nancy (54) / St Ouen (80)
Humeur Ingénieur-Maître en Géographie
Emploi/Loisirs musique, géographie, sports, danse, lecture, ciné, laser quest

MessageSujet: Les hauts lieux magiques du monde   Sam 15 Juil 2006 - 17:36

Alors, ayant eu un livre en héritage sur les hauts lieux magiques, j'ai eu envie de les chercher sous Google Earth (étant donné que pour certains, ils donnaient les coordonnées Very Happy)...

Je commence avec le 1er : l'Atlantide ! (elle se trouverait sur l'ile de Théra, en Grèce)


36°23'0.00"N 25°26'60.00"E





« Plus vaste que la Libye et l’Asie réunies…l’île d’Atlantis fut engloutie par la mer, et disparut… » Platon (vers 428-347)

La légende de l’Atlantide est l’histoire tragique d’une civilisation puissante, balayée en une nuit par un cataclysme naturel. Ce mythe fut rapporté par Platon dans ses ouvrages Le Timée et Le Critias. Cette légende nous hante d’ailleurs depuis des millénaires. D’après Platon, le premier à parler de l’Atlantide, cette dernière était une grande puissance maritime, riche et située au-delà des « colonnes d’Hercule ».



Toujours d’après Platon, l’Atlantide a été attribuée à Poséidon, Dieu de la mer et des séismes, qui aurait rencontrée une mortelle, Cléito, qui vivait sur une montagne. Il l’épousa et fortifia sa demeure grâce à deux anneaux de terre et trois de mer. Leurs descendants, les Atlantes, inclurent ces anneaux dans la construction de leur ville, autour de la montagne de Cléito.
Toutefois, l’Atlantis et ses splendeurs étaient rongés par la corruption (comme quoi cela ne change pas trop Rolling Eyes). Ce peuple est devenu avide de pouvoir et tenta de soumettre les territoires voisins. Athènes ne se laissa pas faire, et les battis. L’île fut engloutie par un séisme puis un raz-de-marée.
Platon affirmait que cette histoire était vraie, et fut racontée par un athénien du nom de Solon, 200 ans auparavant, à des prêtres de Saïs.



Cependant, la localisation de cette île est encore inconnue, malgré le nombre de personnes qui se sont penchés sur cette légende ! Certains fanatiques pensent que l’île se trouve au-delà du détroit de Gibraltar… cependant, pour le moment, l’explication la plus plausible (si toutefois, l’Atlantide a réellement existé) est celle de Platon. En effet, il existait une civilisation sur l’île de Théra : les Minoens. Cette civilisation aurait été détruite par une éruption volcanique vers 1 500 avant JC…il y a en effet pleins de choses qui coïncident entre les deux civilisations :
- marins chevronnés
- architectes talentueux
- techniciens habiles
- le taureau avait un rôle rituel fondamental
- les deux connurent une fin subite…
D’après Platon, la civilisation atlante datait de 9000 ans avant Solon (celui qui a parlé de l’Atlantide). Il suffit d’une erreur d’un scribe ou d’une exagération du poète pour se rendre compte que si l’on enlève un 0, cela correspond à la chronologie de la culture minoenne…

J'ai pris ces informations dans le livre : Les Hauts Lieux Magiques, de James Harpur et Jennifer Westwood.

D'autres lieux à suivre très bientôt Very Happy


Dernière édition par le Ven 18 Aoû 2006 - 14:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
microexplorer
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Poissons Nombre de messages 10466
Age 39
Localisation Leskon
Emploi/Loisirs En cuisine

MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   Dim 16 Juil 2006 - 0:09

très intéressant topic Beatriz. j'aime beaucoup ce genre de légendes, ce genre de lieux mythiques.
vivement de lire les prochains Wink .

sinon, en tant que fan de la première heure, je cherche des infos sur "Les Mystérieuses Cités d'Or" d'Esteban et de Zia (et Tao évidemment Wink ), t'aurais pas ça par hasard ? Very Happy Very Happy Very Happy Wink .


edit: je plaisante, mais ton topic est réellement très intéressant Beatriz Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Beatriz
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages 4819
Age 33
Localisation Gouvieux (60)/Nancy (54) / St Ouen (80)
Humeur Ingénieur-Maître en Géographie
Emploi/Loisirs musique, géographie, sports, danse, lecture, ciné, laser quest

MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   Dim 16 Juil 2006 - 10:36

Non désolée, je n'ai rien sur les Cités d'Or, sauf peut-être ça...
http://www.coucoucircus.org/da/generique.php?id=630

Fin du HS !!

La suite arrive prochainement, mais c'est long à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Beatriz
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages 4819
Age 33
Localisation Gouvieux (60)/Nancy (54) / St Ouen (80)
Humeur Ingénieur-Maître en Géographie
Emploi/Loisirs musique, géographie, sports, danse, lecture, ciné, laser quest

MessageSujet: Ayers Rock ou Uluru, Australie   Dim 16 Juil 2006 - 12:14

Ayers Rock, Australie


25°20'36.10"S 131° 2'3.24"E



"Le Mont Olga est le plus merveilleurs, et le plus bizarre ; le Mont Ayers le plus ancien et le plus sublime", Ernest Gilles, qui escalada l'Ayers Rock en 1874.



L'Ayers Rock est nommé Uluru par les Abotigènes. Il mesure 300 m de haut et fait 7,5 km de circonférence ! Shocked De plus, il fait partie intégrante de la légende aborigène de l'Age du Rêve. Il est aussi devenu le symbole national des Australiens.



D'un niveau géologique, Ayers Rock est un gigantesque monolithe d'arkose (pierre sédimentaire riche en feldspath). Il se trouve à environ 350 km au Sud-Ouest d'Alice Springs, au centre de l'Australie. Toutefois, ce "rocher" ne dévoile ses merveilles qu'aux moments de l'aurore et du crépuscule, lorsqu'il se gorge de lumière et brille avec l'éclat de 1 000 lumières.

Il fut découvert en 1873 par l'explorateur William Gosse.
http://en.wikipedia.org/wiki/William_Gosse
Ce dernier le baptisa du nom du 1er ministre de l'Australie méridionale, en ignorant que les Aborigènes l'avaient déjà nommé Uluru. Pour ces derniers, ce rocher est un lieu sacré depuis l'époque ancestrale, dite Age du Rêve.


Le serpent est un animal totémique important de l'art et de la mythologie aborigènes. Cette peinture sur écorce représente l'esprit du serpent.


Maggie Springs est la pièce d'eau la plus connue du rocher. Les Aborigènes la nomment Mutijula. Ici, d'après la légende, un guerrier Kunia a combattu le chef des Liru, peuple du Serpent Venimeux. On dit que Maggie Springs contient le sang du guerrier Kunia, transformé en eau.

En plus d'être un lieu sacré pour les Aborigènes, il est devenu un symbole national pour le reste de la population Australienne. Chaque année, des milliers de personnes viennent l'observer. Il est également possible de l'escalader (chose maintenant facilitée par une rembarde, car la paroi est lisse).

L'histoire géologique du rocher a commencé il y a longtemps... Ses strates de sédiments verticales (autrefois horizontales) faisaient parties d'un sol marin avant d'etre soulevé par l'activité de la croûte terrestre. L'érosion a retiré tout ce qu'il y avait autour en ne laissant que ce rocher, lui aussi attaqué par l'érosion.


Les pentes de l'Uluru ont été entaillées de sillons, de grottes et de trous sous l'effet de l'érosion. Lorsque l'eau pénètre dans la surface tendre, elle désagrège la pierre et la transforme en sable. Sur la face nord, ici, l'érosion a sculpté un dessin que l'on surnomme "le cerveau".

Cependant, Uluru est plus qu'un "caillou" pour les Aborigènes. C'est une sculpture vivante, exécutée par leurs ancêtres, qui témoigne de leur histoire. Toutes ses caractéristiques physiques ont donné lieu à une histoire (des batailles,...). A cet endroit, le mythe rejoint la nature. L'anthropologue Charles Mountford a même dit : "Lorsque les Aborigènes me racontèrent leurs légendes,...la beauté des alentours m'apparut être autre chose qu'un ensemble de tâches de couleurs, de grottes et de prépicipices : tout me semble désormais vivant."


Pour plus d'infos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Uluru
http://www.crystalinks.com/ayersrock.html
http://www.deh.gov.au/parks/uluru/


Dernière édition par le Ven 23 Fév 2007 - 14:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Loupi
Globe-surfeur "Bronze"
Globe-surfeur
avatar

Féminin Bélier Nombre de messages 509
Age 32
Localisation Ciney (Belgique)

MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   Dim 16 Juil 2006 - 12:21

Rien à redire, c'est superbe ! J'adore les photos Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://loupi-is-coons.be
microexplorer
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Poissons Nombre de messages 10466
Age 39
Localisation Leskon
Emploi/Loisirs En cuisine

MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   Dim 16 Juil 2006 - 13:51

celui-là, en Australie, je ne le connaissais pas. intéressant également...
c'est tout le bouquin qu'a l'air bien Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Marck-ofsk
Globe-Surfeur "Or" (niv 5)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Verseau Nombre de messages 5774
Age 28
Localisation Toulouse
Humeur Etudiant
Emploi/Loisirs La liste serai trop longue ........

MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   Dim 16 Juil 2006 - 20:11

Très belles images !! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.openesub.org
Beatriz
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages 4819
Age 33
Localisation Gouvieux (60)/Nancy (54) / St Ouen (80)
Humeur Ingénieur-Maître en Géographie
Emploi/Loisirs musique, géographie, sports, danse, lecture, ciné, laser quest

MessageSujet: Le Fuji-Yama, Japon   Mer 16 Aoû 2006 - 18:30

Passons maintenant au Fuji-Yama ! Il se situe au Japon. C'est un volcan sacré.

35°22'0.00"N 138°43'59.99"E





"O escargot, gravis les pentes du Fuji-Yama. Mais lentement, très lentement" Haiku ancien.

Citation :
Haiku : court poème japonais de trois verts, le premier et le dernier de 5 syllabes, le second de 7

D'après la tradition bouddhiste japonaise, le Fuji-Yama est apparu en 286 av JC, une nuit. Lors de celle-ci, le sol s'ouvrit pour créer le Lac Biwa, le plus grand du Japon. La terre amassée alors a formé la montagne.



Cette légende est en partie vraie, étant donné que le paysage japonais a été façonné par le jeu des failles tectoniques. Le long de la plus grande faille, qui traverse l'île de Honshu (la plus grande), s'agglutinnent les plus grands des 256 volcans japonais. Toutefois, le Fuji-Yama fait figure de colosse.

Le Mont Fuji, ou Fuji-Yama, a connu une longue période d'activité volcanique. Au cours des derniers siècles, 18 éruptions furent enregistrées, dont celle de 1707 qui a couvert la ville de Tokyo (anciennement Edo), pourtant à 100km de là, d'une épaisse couche de cendres. Même si récemment, il n'y a pas eu d'activités volcaniques, il faut tout de même savoir que le volcan est seulement endormi...



Gravure sur bois réalisée par Hiroshige en 1858

Le Mont Fuji doit son nom à Fuchi, déesse du feu chez le peuple Aïnou, qui vit toujours sur l'île d'Hokkaido. Les japonais en ont retenu le nom et le caractère sacré. On peut d'ailleurs voir le Mont Fuji dans de nombreux mangas qui se déroulent sur le sol nippon.



Sanctuaire au somment du Fuji-Yama dédié à Sengen-Sama, déesse de lla montagne shintoïste

Les bouddhistes pensaient que le Mont constituait une porte sur un autre monde. Les shintoïstes, quant à eux, y construisirent des sanctuaires dédiés à la déesse Sengen-Sama, connue aussi sous le nom de Konohana-Sakuyamine (qui fait épanouir les bourgeons). Cette déesse aurait été aperçue, volant dans un halo lumineux au-dessus du cratère.
Le Fuji-Yama était officiellement vénéré par les Shintoïstes. Jusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, les croyants devaient en faire l'ascension au moins une fois dans sa vie.



Lafcadia Hearn a écrit des pages lyriques sur le Fuji-Yama. Parti pour le Japon en 1890, il y demeura jusqu'à la fin de ses jours, et devint en 1895 citoyen japonais. Il prit le nom de Yakumo Koizimi

A l'époque de Lafcadio Hearn, des milliers de pèlerins vêtus de tuniques blanches, de chapeaux de paille et de sandales, partaient chaque été en direction du sommet. Et, tandis qu'ils peinaient avant de pouvoir contempler le lever de soleil, les pèlerins chantaient "Sois pure, reste belle, ô montagne". Aujourd'hui, ces mots ont peut-être plus de poids. Plus de 300 000 personnes font l'ascension pendant les deux mois d'été (peut-être encore plus maintenant). Cependant, certains sont déçus par la foule et les surfaces volcaniques dénudées que l'on trouve au sommet.



Gravure sur bois réalisée par Hiroshime en 1858

Le Fuji-Yama a retenu l'attention de nombreux peintres et poètes pendant plus de 12 siècles. Les artistes japonais l'ont d'ailleurs rendu célèbre, même si dans une certaine mesure, c'est le Mont qui a fait d'eux des artistes. En 1899, l'explorateur Richard Gordon Smith dit que
Citation :
Le Fuji, en imposant le respect, devrait naturellement prédisposer tous ceux qui étaient nés aux alentours à l'art et à la prière.
Le Mont Fuji est un symbole naturel qui cache sa multiplicité de sens. Il semble éternel, mais né de feu, il peut périr par le feu. Il est de roc, mais sa beauté est celle d'une fleur fragile.

Pour plus d'infos :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Fuji
http://decobed.club.fr/Fuji.html
http://www.medsyn.fr/perso/g.perrin/aero/montagne/divers/fuji.htm
http://crdp.ac-besancon.fr/flore/a_propos_de_volcans/Fuji_Yama/accueil_fuji_yama.htm
live
http://www.dinosoria.com/fuji-yama.htm


Dernière édition par le Ven 23 Fév 2007 - 14:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
microexplorer
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Poissons Nombre de messages 10466
Age 39
Localisation Leskon
Emploi/Loisirs En cuisine

MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   Mer 16 Aoû 2006 - 23:17

.à nouveau super petit "reportage" Beatriz sur le mont Fuji-Yama.

.
Revenir en haut Aller en bas
Beatriz
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages 4819
Age 33
Localisation Gouvieux (60)/Nancy (54) / St Ouen (80)
Humeur Ingénieur-Maître en Géographie
Emploi/Loisirs musique, géographie, sports, danse, lecture, ciné, laser quest

MessageSujet: Le cratère du Haleakala, Hawaï   Jeu 17 Aoû 2006 - 13:39

Place maintenant au Cratère du Haleakala, à Hawaï.





20°43'0.00"N 156°11'60.00"W

"Le Haleakala est une source de beauté et d'émerveillement, à laquelle l'âme humaine ne peut gouter par procuration" Jack London



C'est un cratère volcanique géant (3057 m), situé sur l'une des plus vastes îles hawaïenne, Mani.



Haleakala signifie "maison du soleil" en polynésien. Le lever de soleil sur ce cratère est une expérience unique, liée, dans la mythologie polynésienne, à l'histoire du Dieu Maui. Selon la légende, l'île ne recevait que quelques heures de soleil par jour, car ce dernier était pressé de traverser le ciel pour aller se recoucher. C'est pourquoi la mère de Maui, Hina, ne parvenais pas à faire sécher son vêtement de tapa, coupé dans de l'écorce d'arbre battue. Maui du donc se résoudre à capturer le soleil. Pour cela, il fabriqua une corde en fibre de noix de coco, grimpa et attendit le soleil au sommet du cratère. Dès que les premiers rayons arrivèrent, Maui les attrapa au lasso. Il réussit à faire prisonnier le soleil et le relacha seulement après qu'il eut promis de passer plus lentement dans le ciel.

Le Haleakala est devenu parc national naturel. Il n'a pas connu d'éruption depuis 1790, cependant son cratère de 48km² (on peut y mettre l'île de Manhattan) est toujours en activité. Par temps clair, une vue panoramique permet de voir le reste de l'île et la mer constellée d'îlots jusqu'à 120km.
Lorsque l'on monte au sommet, on y trouve un immense cratère. On y découvre aussi une plante très rare : l'épée d'argent, que l'on ne trouve qu'à Hawaï.



Le Haleakala tient une place particulière dans la vie des Hawaïens depuis toujours. Jadis, le cratère était utilisé pour des sacrifices propiatoires (qui a la vertue de rendre propice) d'aliments enveloppés dans des feuilles. Il a également servi de tombeau aux chefs hawaïens.
Le "visiteur moderne" retiendra surtout le spectacle des parois noires, abruptes et des nuages tourbillonnants.
Mark Twain, qui fut ébahi par la grandeur du site, dit
Citation :
qu'il avait l'impression d'être
Citation :
le dernier des Hommes, oublié par le Jugement dernier, abandonné sur un piton rocheux entre ciel et terre, témoin d'un monde évanoui


L'écrivain Mark Twain vint à Hawaï en 1866 et fit l'ascension du Haleakala pour admirer le soleil levant.

Plus d'infos :
http://www.nps.gov/hale/
http://banana.ifa.hawaii.edu/crater/
http://hvo.wr.usgs.gov/volcanoes/haleakala/
http://www.ifa.hawaii.edu/haleakala/


Dernière édition par le Ven 23 Fév 2007 - 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Beatriz
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages 4819
Age 33
Localisation Gouvieux (60)/Nancy (54) / St Ouen (80)
Humeur Ingénieur-Maître en Géographie
Emploi/Loisirs musique, géographie, sports, danse, lecture, ciné, laser quest

MessageSujet: Stonehenge, Grande-Bretagne   Jeu 17 Aoû 2006 - 22:05

Place maintenant à Stonehenge, lieu mytique pour les Celtes.



51°10'43.69"N 1°49'35.08"W



"Un monument splendide en vérité", John Evelyn, 1654.



En Saxon, Stonehenge signifie "le gibet de pierre". C'est un cercle de pierres grises et nues, dont l'origine remonte à la nuit des temps. Les pierres furent érigées il y a environ 4000 ans, même si le site était déjà utilisé ultérieurement. Ce monument a toujours fasciné, que ce soit les archéologues, les artistes, les écrivains... Il y a d'ailleurs chaque année des milliers de visiteurs. Ces pierres sont des trilithes massifs soigneusement placés sur un site exceptionnel. Pour les britanniques, ces pierres font parties de l'imaginaire national : elles évoquent des scènes où des druides vêtus de blanc officient lors du solstice d'été. Le fait que ce soit devenu un symbole national fait penser aux Australiens et Uluru (ou Ayers Rock).

Le premier témoignage parlant de Stonehenge fut écrit par Geoffrey de Monmouth (1100-1154). Ce dernier parle de la "ronde des géants", ce qui peut signifier à la fois "cercle construit par des géants" et "cercle de géants". D'après le folklore local, c'est la seconde signification, car il est raconté que ces cercles seraient des danseurs pétrifiés.


Une tradition veut que ces menhirs soient des géants pétrifiés. Peut-être cette croyance a inspiré cette gravure où les pierres semblent presque animées (illustration de Britannia, 1660, par William Camden)

Il paraîtrait que c'est Merlin l'enchanteur (Laughing c'est mon chien Laughing) qui fit venir ces pierres, à l'aide "d'engins", d'Irlande pour marquer la tombe collective des bretons. C'est peut-être en partie vrai, car certaines pierres sont bleues (granite) proviennent des Monts Prescelly, au Sud-Ouest du Pays de Galles.


D'après Geoffrey de Monmouth, c'est Merlin qui transporta Stonehenge dans la plaine de Salisbury. Ce manuscrit du XIVe !ontre Merlin plaçant à bout de bras un énorme linteau de pierre, sous l'oeil de deux admirateurs respectueux.

Le monument compte 80 pierres d'environ 4 tonnes chacunes. Elles furent tirées par des traineaux et sur des rouleaux jusqu'à la côte, pour ensuite transiter par la mer et le fleuve afin de terminer leur périple sur terre. Cet itinéraire était le même que celui utilisé par les marchands irlandais, d'om la légende sur l'origine des pierres.

Stonehenge serait en fait le centre d'une vaste nécropole. Trois phases principales caractérisent d'ailleurs le développement du site :
    Environ 3100 avant JC, construction d'un talus et d'un fossé qui entouraient un cercle de puits. 500 ans plus tard, le site fut abandonné jusqu'en 2100.
    2100, date à laquelle les pierres furent posées en deux cercles incomplets.
    Environ 100 ans après, l'agencement des dalles fut modifié. Des blocs de grès venus des Downs de Malborough (à 35km) furent ajoutés.

L'association des Druides à Stonehenge ne se fit qu'au XVIIe. C'est à ce moment que John Aubrey suggéra que ces cercles étaient des temples druidiques. Pourtant, le monument précède les Druides d'environ 2000 ans...


John Aubrey (1626-1697), amateur d'art et écrivain. Il fut le premier à associer Stonehenge au culte druidique.

En 1977, on pensait que la "pierre de sacrifice" servait à immoler les victimes, alors que ce ne serait qu'un mégalithe tombé à terre.
Mais alors, qu'est-ce que Stonehenge ?...


John Aubrey suggéra, au milieu du XVIIe, que les cercles de pierre étaient des temples druidiques. Quoique ses contemporains l'eussent décrit comme un vagabond fainéant et bon à rien, les idées d'Aubrey furent reprises plus tard par des artistes et des poètes romantiques. On mit alors les mégalithes en valeur grace à des effets de lumière et d'orage, comme en témoigne cette oeuvre du peintre Constable.

Lors de sa dernière phase de construction, elle avait, entre autre, une fonction astronomique. Ce monument, tout comme les grandes cathédrales médiévales, ne servaient pas de lieu de culte. Il servait à exalter le prestige de sa communauté et de son chef.
Ces mégalithes étaient peut-être un temple, une tombe, un lieu de réunion. Aujourd'hui, c'est le plus grand des 900 cercles de pierre de Grande-Bretagne, et une des merveilles architecturales de l'Europe occidentale.

Plus d'infos :
http://www.bretagne-celtic.com/accueil_ailleurs.htm
http://www.dinosoria.com/stonehenge.htm
http://whc.unesco.org/fr/list/373
http://www.nombril.com/nombrils/gb1.htm
Se loger près de Stonehenge
Stonehenge sous la neige
Stonehenge sous le ciel bleu


Dernière édition par le Ven 23 Fév 2007 - 14:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
microexplorer
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Poissons Nombre de messages 10466
Age 39
Localisation Leskon
Emploi/Loisirs En cuisine

MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   Jeu 17 Aoû 2006 - 23:42

un lieu "magique" que j'aime beaucoup, c'est le "Machu Pichu".

bien évidemment, y a tout un tas de "trucs" sur le net, mais c'est une idée d'un autre "lieu magique" pour toi Beatriz si tu veux faire un p'tit reportage...Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Beatriz
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages 4819
Age 33
Localisation Gouvieux (60)/Nancy (54) / St Ouen (80)
Humeur Ingénieur-Maître en Géographie
Emploi/Loisirs musique, géographie, sports, danse, lecture, ciné, laser quest

MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   Ven 18 Aoû 2006 - 12:05

C'est prévu, mais pas pour tout de suite ! Le prochain reportage sera sur Gotland, en Suède.
Revenir en haut Aller en bas
microexplorer
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Poissons Nombre de messages 10466
Age 39
Localisation Leskon
Emploi/Loisirs En cuisine

MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   Ven 18 Aoû 2006 - 14:04

ok, merci Beatriz.

vivement que ce soit son "tour" alors...Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Beatriz
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages 4819
Age 33
Localisation Gouvieux (60)/Nancy (54) / St Ouen (80)
Humeur Ingénieur-Maître en Géographie
Emploi/Loisirs musique, géographie, sports, danse, lecture, ciné, laser quest

MessageSujet: Ile de Gotland, Suède   Ven 18 Aoû 2006 - 14:22

Place maintenant à l'île de Gotland, en Suède.



57°30'0.00"N 18°33'0.00"E



"Les Gotlandais possèdent tant d'or qu'ils ne peuvent le compter. Leurs porcs mangent dans des auges d'argent. Leurs femmes filent avec des quenouilles dorées." Hans Strelow, Chronique des Gotlandais, 1633.



Gotland est la plus grande île de la mer baltique. Elle est parfois appelée "l'île aux roses". En effet, son climat est si doux que les rosiers fleurissent même en décembre.
L'île renferme une multitude de vestiges historiques : environ 400 cairns ou tombes de l'âge de bronze, 350 bâteaux funéraires, 70 forteresses de l'âge de fer, une centaine d'églises romanes ou gothiques archaïques, le labyrinthe le plus connu de Scandinavie, Trojeborg, ainsi que des stèles de pierre uniques datant du premier millénaire de notre ère.

A l'âge de pierre (environ 7000 ans), l'Homme occupait déjà Gotland, tout du moins le Nord-Est de l'île. Les habitants exportaient des haches de pierre en Suède et au Danemark. L'activité principale de Gotland était le commerce. En raison de sa situation centrale dans la mer Baltique, Gotland controlait toutes les routes maritimes du Sud, de l'Est et de l'Ouest. De l'âge de fer (500 av JC) à l'époque des vikings (800-1050 ap JC), le commerce était l'activité principale de l'île. La navigation faisait partie de la vie quotidienne, comme la mort. Les vestiges les plus évoquants sont les bateaux funéraires de l'âge du bronze. Ce sont des monuments symboliques constitués de pierres dressées, en rang, qui reproduisaient la silhouette d'un navire. L'île en est constituée, comme par exemple celui de Grinsvard au sud de Visby, qui mesure 50m de long sur 7,50m de large.


Visby, la capitale de Gotland apparaît encore aujourd'hui telle qu'elle était au Moyen-Age. L'île était le centre commercial de l'Europe, avec Londres pour seule rivale. Ses remparts massifs du XIIIe, flanqués de plus de 30 tours, abritent toujours les échoppes qui vendaient des fourrures de Russie, du vin du Rhin, des tissus d'Angleterre et de l'or byzantin.

Le labyrinthe de Trojeborg, près de Visby, fait peut-être parti d'un symbolisme mythologique. Le labyrinthe de pierre est difficile à dater. Les dédales représentent peut-être l'itinéraire des morts dans l'au-delà.


Cette élégante pierre décorée a été retrouvée près de l'Eglise de Sanda. Il s'agit d'un mémorial datant de 500 ans ap JC, dont les représentations symboliques étaient peintes de couleurs vives. Les dessins ont été interprétés comme une illustration de la marche du temps, et donc du destin. Au centre se trouve un arbre, peut-être l'arbre du monde (Yggdasil) qui tient une place centrale dans la cosmologie nordique. On voit en dessous un monstre qui pourrait être le serpent du monde (Midgardsormr) enroulé autour du monde. Sous le serpent, un navire symbolise sans doute l'au-delà, où converge inexorablement le temps et le destin.

La plupart des constructions étant sur le littoral, il a été pensé que c'étaient les pêcheurs qui les utilisaient lors de rites magiques. En pénétrant symboliquement dans le royaume des morts, ils se protégeaient de la mer et de ses dangers.


Cette stèle de l'époque viking provient de Larbro Saint Hammers. Elle représente, en haut, la mort au champ de bataille, alors qu'en bas, un navire symbolise le voyage vers l'au-delà. Le troisième panneau à partir du haut, illustre peut-être une pendaison rituelle à mettre en rapport avec le Dieu de la guerre, Odin. L'aigle, son emblème, vole au-dessus de la victime, avec le valknut, dont les trois triangles imbriqués évoquent la toute puissance du Dieu.

Les pierres de Gotland (cairn, stèles ou labyrinthe) témoignent d'un autre ordre cosmique, d'un univers où le Dieu du ciel détenait le pouvoir suprême et où des bateaux emportaient les morts vers leur repos éternel.

Plus d'infos :
Tourisme à Gotland
http://gotland.net/francais/


Dernière édition par le Ven 23 Fév 2007 - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les hauts lieux magiques du monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les hauts lieux magiques du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
 
Sujets similaires
-
» Les hauts lieux d'énergie tellurique dans Paris
» Sommaire Sources d’énergie - Hauts lieux énergétiques
» Les anges: qui sont ils, à quoi servent ils?
» Energétiquement vôtreRadiesthésie, énergie, hauts-lieux, l, spiritualité.
» Lieux extraordinaires en Romandie
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur Google Earth & Maps :: Google Earth :: Sujets thématiques :: Nature-
 
 
Sauter vers: