Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth/Maps
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 
 
 [Canada] - Tombeau de Louis Riel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8956
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Canada] - Tombeau de Louis Riel    Mar 11 Déc 2012 - 11:51

Tombeau de Louis Riel 49°53'22.12''N 97°07'23.22''W






Louis Riel


Louis Riel, chef de son
peuple dans sa résistance contre le gouvernement canadien dans le Nord-Ouest
canadien, est peut-être le personnage le plus controversé dans l'historiographie
canadienne. Sa
vie et ses actes ont engendré une littérature considérable et
diversifiée.

Il est né dans la colonie de
la rivière Rouge (dans ce qui est aujourd'hui le Manitoba) en 1844. Un étudiant prometteur, il
fut envoyé à Montréal pour s'entraîner en vue du sacerdoce, mais il n'a jamais
obtenu leur diplôme. Une tentative de formation d'avocat terminée de même, et en 1868, Riel est
de retour dans la région de la rivière Rouge. Ambitieux, bien instruite et
bilingue, Riel a rapidement émergé comme un chef de file parmi les Métis de la
rivière Rouge. En 1869-1870, il a dirigé un gouvernement provisoire, qui finira par
négocier la Loi sur le Manitoba avec le gouvernement canadien. La loi a créé le Manitoba
comme province et a fourni une certaine protection aux droits linguistiques des
francophones.

Le leadership de Louis Riel dans l'agitation, en particulier sa décision
d'exécuter un Canadien du nom de Thomas Scott, furieux sentiment anti-catholique
et anti-français en Ontario. Bien choisi pour un siège à la Chambre des communes
à trois reprises, il a été incapable de prendre sa place dans la maison.
En 1875, le
rôle de Riel dans la mort de Scott a entraîné son exil au Canada. Ces années d'exil inclurait
séjours dans des asiles Québec à deux reprises et la conviction de plus en plus
Riel qu'il avait une mission religieuse à conduire le peuple métis de la
Nord-Ouest canadien.

En 1884, alors qu'il
enseignait dans le Montana lors d'une mission jésuite, Louis Riel a été posée
par une délégation de la communauté des Métis de la branche sud de la rivière
Saskatchewan pour présenter leurs doléances au gouvernement canadien.
Malgré l'aide
de Riel, le gouvernement fédéral a ignoré les préoccupations des Métis.
En Mars 1885,
les Métis patience était épuisée et un gouvernement provisoire a été
déclarée.

Riel était le chef
incontesté spirituel et politique de la rébellion de courte durée en 1885.
Il n'a
jamais porté les armes et entravé le travail de son chef militaire, Gabriel
Dumont. Riel a
été de plus en plus influencée par sa conviction qu'il a été choisi pour diriger
le peuple métis. Le 15 mai, peu après la chute de Batoche, Riel s'est rendu aux forces
canadiennes et a été transporté à Regina à subir son procès pour
trahison.

Lors de son procès, Louis
Riel a donné deux longs discours qui a démontré ses puissantes capacités
rhétoriques. Il
a personnellement rejeté les tentatives de son avocat pour prouver qu'il n'était
pas coupable pour cause d'aliénation. Le 1er Août 1885, un jury composé de six protestants
anglophones trouvé miséricorde Riel coupable, mais recommandée. Le juge Hugh Richardson l'a
condamné à mort. Appels ont été rejetés et ont tenté une spéciale de réexamen de l'état
mental de Riel par des médecins nommés par le gouvernement le trouva sain
d'esprit. Il a
été pendu à Regina le 16 Novembre, 1885. Son exécution a été largement contestée au Québec et
a eu des ramifications politiques durables.

lien ici

Revenir en haut Aller en bas
 
[Canada] - Tombeau de Louis Riel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
  
 
Sauter vers: