Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth/Maps
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ

Partagez | 
 
 
 [Royaume-Uni] - Sur les traces de Béatrix Potter-Sawrey (naturaliste et une écrivaine anglaise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8950
Age 72
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Sur les traces de Béatrix Potter-Sawrey (naturaliste et une écrivaine anglaise)   Ven 8 Fév 2013 - 16:45

Maison de Béatrix Potter Sawrey 54°21'09.59''N 2°57'55.24''W


Entrée de la maison

Tower Bank Arms


Wray Castle ou a vécue Béatrix Potter 54°23'59.52''N 2°58'13.61''W


Cimetière ou repose Béatrix Potter 54°20'54.47''N 2°57'26.22''W


Beatrix Potter, née à Kensington, Londres le 28 juillet 1866 et morte à Sawrey (en Cumbrie) le 22 décembre 1943, est une naturaliste et une écrivaine anglaise. Elle est principalement connue pour ses livres destinés à la jeunesse.
Elle est née dans une famille de la grande bourgeoisie enrichie par le commerce du coton. En cette fin de XIXe siècle,
les enfants de la bonne société n'ont que peu de contacts avec leurs
parents. Ils sont élevés à l'écart du monde par des gouvernantes et
rapidement envoyés en pension.
La petite Helen Beatrix souffre d'une profonde solitude, à peine
comblée par un environnement propice aux activités artistiques.

Son père est un photographe amateur, féru d'art, qui emmène sa fille et son fils Bertram aux expositions de la Royal Academy. Le peintre préraphaélite John Millais est un ami de la famille. Beatrix est littéralement en adoration devant son tableau Ophelia qui est à ses yeux « la plus merveilleuse peinture du monde ».Les mois d'été, la famille s'installe à Wray Castle, près d'Ambleside,
le pays des lacs, au nord de l'Angleterre. C’est un véritable paradis
pour la jeune fille qui trompe son ennui grâce à l'étude frénétique de
la nature : herbier, collection de fossiles
ou d'insectes. Tout lui est bon pour approfondir ses connaissances
scientifiques. C'est également à Wray Castle qu'elle fait la rencontre,
déterminante, du vicaire Hardwicke Rawnsley. Ce grand amoureux des lacs milite pour la protection de l'environnement et fondera en 1895 le National Trust. Il encourage son goût du dessin naturaliste et la pousse à fréquenter le British Museum.Beatrix se passionne pour la mycologie.
Pendant des années, elle récolte des spécimens, les dissèque, les
dessine dans les moindres détails et développe bientôt une théorie sur
la propagation des lichens. Soutenue par son oncle, le chimiste Sir Henry Enfield Roscoe, elle présente ses recherches aux botanistes des Jardins botaniques royaux de Kew. En pure perte. Elle est victime de l'ostracisme
d'une communauté scientifique qui ne lui pardonne pas d'être une femme
et la relègue au rang d'amateur. Maigre consolation : la Linnaean Society of London
accepte de dévoiler ses travaux lors d'une conférence à laquelle,
comble de l'ironie, elle n'aura pas, en tant que femme, le droit
d'assister.








Beatrix Potter à l'âge de 15 ans
Suite et lien:ici
panoramio
         
     
       
     
panoramio
         
       
     





Revenir en haut Aller en bas
 
[Royaume-Uni] - Sur les traces de Béatrix Potter-Sawrey (naturaliste et une écrivaine anglaise)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
  
 
Sauter vers: