Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ

Partagez | 
 
 
 Les musées d'ANGLETERRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: Les musées d'ANGLETERRE   Jeu 7 Mar 2013 - 18:18

Fitzwilliam Museum Cambridge 52°12'00.97''N 0°07'10.22''E





Fitzwilliam Museum



 Le Fitzwilliam Museum est le musée d'art de l'université de
Cambridge. Il est ainsi nommé d'après le nom du septième vicomte
Fitzwilliam de Merrion qui légua sa collection d'art et sa bibliothèque à
son ancienne université en 1816, ainsi que des fonds pour les abriter.
Les travaux de construction du bâtiment commencèrent en 1837, mais son
architecte, George Basevi , n'en vit jamais la fin. Il fit une chute
mortelle du haut de la tour ouest de la cathédrale d'Ely (petite ville
au Nord de Cambridge), alors qu'il contrôlait des travaux. Les superbes
marbres et mosaïques du hall d'entrée furent dessinés par E.M. Barry.
 Le Fitzwilliam Museum fut une des premières galeries d'art à être
ouverte au public en Angleterre (1848). Aujourd'hui, ce musée comporte
des collections de peintures à renommée internationale, des dessins et
des imprimés allant de la période de la jeune école italienne à nos
jours, avec toute une galerie de miniatures.
Il comprend également toute une série d'antiquités, Egyptiennes,
Grecques, Romaines et d'Asie Occidentale, ainsi que toute une galerie
d'armureries des preux chevaliers du Moyen-Age et de leurs chevaux.
Vous trouvez toutes les informations sur ce musée sur son site officiel.

     Lien:ici



Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Tullie House-Museum Gallery-Carlisle   Mer 13 Mar 2013 - 10:39

Tullie House-Museum Gallery(Carlisle) 54°53'44.69''N 2°56'26.94''W







Le Tullie House Museum and Art Gallery est un musée à Carlisle , Cumbria , en Angleterre. Ouverte par le Société Carlisle en 1893, le bâtiment d'origine est un ancien jacobin manoir, avec des extensions ajoutée lors de sa conversion. Au début, le bâtiment abritait le musée et également une bibliothèque, une école d'art et une école technique. Le bâtiment, y compris les extensions, est un bâtiment classé .
Les deux écoles ont été déplacés dans les années 1950 et à la bibliothèque en 1986.
Le musée s'agrandit dans la Guildhall ville en 1980 et un nouvel espace
disponible à partir de 1986 il a subi un réaménagement à grande échelle
au cours de 1989-90 et à nouveau en 2000-01.
Le musée abrite la collection d'histoire humaine, la plus notable des antiquités liées à Mur d'Hadrien et les deux romains forts établis à Carlisle. Il a également de grandes collections et éclectique de zoologie , botanique et géologique des matériaux, ainsi que de fines et des arts décoratifs. Peintures de la collection des œuvres de Burne-Jones , Stanley Spencer , Winifred Nicholson , Sheila Fell et Phil Morsman.
Lien:ici

Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Madame Tussauds Museum   Mar 19 Mar 2013 - 9:47

Madame Tussauds Museum Londres 51°31'23.56''N 0°09'22.31''W





Madame Tussauds est le nom du musée de cire fondé en 1835 à Londres par Marie Tussaud.

Des musées Madame Tussauds existent aussi dans plusieurs villes d'Europe (Berlin, Amsterdam, Vienne, Blackpool); d'Amérique (Las Vegas, New York, Washington, Hollywood); d'Asie (Shanghai, Hong Kong, Bangkok, Tokyo) et d'Océanie (Sydney). Le groupe prévoit d'ouvrir d'autres sites
Marie Tussaud (Strasbourg 6 décembre 1761 – Londres 16 avril 1850) née Anne-Marie Grosholtz, suivit sa mère, devenue veuve durant sa grossesse, à Berne où elle travaille comme femme de ménage pour Philippe Curtius,
un médecin reconverti en artiste-sculpteur. Le médecin prend la jeune
fille sous son aile et la forme à la sculpture en cire. Curtius est
appelé à la cour de France et réalise en 1765 un portrait de Marie-Jeanne du Barry, maîtresse de Louis XV.
Le médecin fait venir Marie avec sa mère en 1767 et l'emploie dans ses
nombreuses réalisations en cire dont sa première exposition en 1770, qui
en raison de son succès déménage en 1776 au Palais-Royal. En 1782, il ouvre une seconde exposition nommée la "Caverne des Grands Voleurs" sur le Boulevard du Temple, c'est le précurseur de la chambre des horreurs.

Marie Grosholtz réalise ses propres figures à partir de 1777 avec celle de Voltaire, suivie en 1778 par celles de Jean-Jacques Rousseau et Benjamin Franklin. Mais elle est prise dans le tumulte de la Révolution française,
et se voit condamnée à la guillotine pour ses relations avec la
noblesse. Graciée en raison de ses talents particuliers, elle est alors
employée pour réaliser les masques mortuaires de révolutionnaires
assassinés (Marat…) et de décapités, dont certains de ses amis.

Curtius lègue à sa mort en 1794 sa collection de figures en cire à Marie. Le 28 octobre 1795 à Paris, elle épouse François Tussaud et lui donne deux fils. Avec l'instauration de la Paix d'Amiens en 1802, elle part avec son fils aîné âgé de 4 ans en Angleterre pour présenter sa collection, mais en 1805 la guerre de la troisième coalition, la bloque en Angleterre. Elle poursuit alors ses présentations itinérantes à travers la Grande-Bretagne et l'irlande.

Le second fils de Marie la rejoint en 1822, profitant d'un relâchement des tensions. En 1835, Marie décide de sédentariser sa collection et ouvre sur Baker Street à Londres le Baker Street Bazaar.
L'une des principales attractions de ce musée est la Chambre des
horreurs, qui présente en deux parties les victimes de la Révolution
française et les meurtriers. Le nom de cette section est donnée en 1845 par un contributeur du magazine Punch. D'autres personnalités sont ajoutées à l'exposition comme Horatio Nelson et Walter Scott. En 1842, Marie réalise un autoportrait qui est encore présenté à l'entrée du musée. Marie Tussaud décéde en 1850 à l'âge de 88 ans.
Le musée déménagea en 1884 vers son emplacement actuel sur Marylebone Road.

En 1925,
un incendie détruisit de nombreuses figurines mais les moules avaient
été épargnés et de nombreux portraits de personnages historiques furent
recoulés. En 1926, la société Tussauds Group est fondée pour gérer le musée Madame Tussauds.

Le musée de cire prit de l'importance et devint un site touristique
majeur de Londres, englobant le Planétarium de Londres, située dans
l'aile ouest du bâtiment.

Au cours des années le musée ouvrit plusieurs autres sites en dehors de Londres dont Amsterdam, Las Vegas, New York, Hong Kong et Copenhague. Les musées prirent le nom de Madame Tussauds (sans apostrophe) et contrôlé par le Tussauds Group.

En 1978, le groupe Tussauds, dont les seules possessions étaient les musées Madame Tussauds, se fait racheter par S. Pearson and Son, devenu ensuite Pearson PLC. Diverses acquisitions sont alors réalisées jusqu'à l'achat du parc Alton Towers en 1990.

En 2005, le fonds d'investissement Dubai International Capital a acheté le Tussauds Group pour 1,5 milliard de $ à Charterhouse Capital Partners (£800 millions de livres).

En 2006, le groupe Tussauds a annoncé que le musée de Londres allait
s'agrandir en transformant le planétarium mitoyen en un auditorium
présentant un spectacle conçu par le studio Aardman Animations.

En mars 2007, le groupe a été acheté pour 1 milliard de livres par Merlin Entertainments, détenu majoritairement par le fonds d'investissement Blackstone Group. Le même mois, le musée de Londres accueille l'effigie de l'acteur Daniel Radcliffe, qui devient à 18 ans le plus jeune artiste à avoir sa statue de cire chez Madame Tussauds après la fille de Brad Pitt et Angelina Jolie, Shiloh Nouvel Jolie Pitt.
Lien:ici

Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Victoria and Albert Museum Londres   Ven 22 Mar 2013 - 12:56

Victoria and Albert Museum Londres 51°29'47.23''N 0°10'19.27''W





Le Victoria and Albert Museum, souvent abrégé V&A, est un grand musée des arts et des sciences situé au cœur de Londres, dans le quartier de South Kensington.
Conçu au lendemain de l'exposition universelle de 1851, il a d'abord porté le nom de South Kensington Museum puis a été rebaptisé de son nom actuel en 1899, après cinquante ans de travaux. Premier élément d'Albertopolis,
ensemble de musées et d'institutions éducatives qui visaient à faire
converger éducation, industrie, sciences et art dans les continuité des
idées développées lors de la Great Exhibition de 1851, il a été
édifié sur un terrain acquis grâce aux bénéfices acquis lors de ce
dernier évènement. Consacré essentiellement aux produits de l'industrie
et de l'artisanat, il fut « également chargé d'une mission didactique
auprès des artistes et décorateurs anglais, au moment où se développait
le mouvement Art & Craft ». Les collections de l'India Office
y furent intégrées en 1880, pour prolonger l'intérêt qui s'était
exprimé autour de la civilisation et l'art indien tel qu'il était
présenté dans la galerie de l'Inde au Crystal Palace en 1851 et -surtout- entretenir l'adhésion, alors particulièrement enthousiaste, des Britanniques au projet impérial
Le musée est spécialisé dans les arts décoratifs : on y trouve toutes sortes d'objets très divers et d'époques très variées : depuis l’Antiquité sumérienne jusqu'au XXIe siècle. Des robes et accessoires de haute couture, du mobilier, des poteries, de la cristallerie,
et toutes sortes d'autres pièces d'arts (tapisseries, argenterie,
jouets, statuettes, etc.). On y trouve une très belle collection
d'objets et de mobilier de l'Europe du Moyen Âge, d'Inde et d'Extrême-Orient. Les Galeries Britanniques présentent de très nombreuses pièces dont le monumental lit de Ware, du XVe siècle.

Lien:ici

Site officiel:ici



Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Le British museum Londres   Sam 23 Mar 2013 - 14:55

Le British Museum Londres 51°31'10.19''N 0°07'37.23''W







Le British Museum (qui peut être traduit par « Musée britannique » même s’il est couramment désigné par son nom original), est un musée de l’histoire et de la culture humaine, situé à Londres, au Royaume-Uni.
Ses collections, constituées de plus de sept millions d’objets, sont
parmi les plus importantes du monde et proviennent de tous les
continents. Elles illustrent l’histoire humaine de ses débuts à
aujourd’hui.

Le musée a été fondé en 1753 mais n'a été ouvert au public qu'en 1759. Son statut de non-departmental public body
lui permet d’être financé par le ministère britannique de la culture,
des médias et du sport. Comme dans tous les musées et galeries d’art
nationaux du Royaume-Uni, l’entrée n’est pas payante, à l’exception de
certaines expositions temporaires ; toutefois les dons sont encouragés.
Le British Museum compte six millions de visiteurs par an et s'affiche
comme le site touristique le plus fréquenté de Grande-Bretagne.
Le British Museum fut créé en 1753, à partir notamment des collections du médecin et scientifique Sir Hans Sloane. Le musée est ouvert au public le 15 janvier 1759 à la Montagu House à Bloomsbury, au même emplacement qu’aujourd’hui et comptait alors quelque 80 000 objets. Les collections s’enrichirent notamment avec les contributions du capitaine Cook, ou de William Hamilton (archéologue et diplomate britannique). La défaite de Napoléon en Égypte (Campagne d'Égypte) permit d’acquérir des pièces d'art égyptiennes dont la Pierre de Rosette. Puis au début du XIXe siècle, Lord Elgin, ambassadeur à Constantinople, déplaça des sculptures du monde grec.

En 1865, un nouveau bâtiment fut construit à Great Russell Street dans le quartier de Tottenham Court pour remplacer l’ancien (Montagu House) devenu trop petit et qui fut détruit. Le bâtiment comporte une vaste salle de lecture (reading room) dans laquelle nombre d'écrivains, philosophes ou savants illustres ont travaillé, par exemple Charles Dickens et Karl Marx. L'écrivain Angus Wilson fit une partie de sa carrière dans cette salle où il exerça les fonctions de Deputy Superintentendent dont il démissionna en 1955 pour se consacrer à l'écriture. Le musée proprement dit a alors le même aspect qu’aujourd’hui.

Les collections d’histoire naturelle furent déplacées dans un nouveau musée (Musée d'histoire naturelle de Londres, Natural History Museum) à South Kensington
en 1880. Jusqu’en 1997, le British Museum avait la particularité
d’héberger dans le même bâtiment un musée et une bibliothèque nationale
(la British Library est depuis cette date située près de la Gare de Saint-Pancras). Enfin en décembre 2000, on ajouta au musée la « grande cour »
Suite et lien:ici



Colossal Figure Of Egyptian Collection British Museum London England 51°31'10.25''N 0°07'39.13''W

Colossal Figure Of A King Egyptian Collection British Museum London England in London
Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Musée National de la Marine de Greenwich   Mar 26 Mar 2013 - 10:43

MUSÉE NATIONAL de la Marine de Greenwich 51°28'51.51''N 0°00'19.42''W








LE MUSÉE NATIONAL de la Marine de
Greenwich est un endroit fascinant à explorer. Il raconte l'histoire
maritime de la Grande Bretagne et fait rêver petits et grands à travers
une remarquable collection de maquettes de navires, de trésors,
d'uniformes, d'appareils (de navigation et d'astronomie, d'archives,
d'oeuvres artisanales de marins et de tableaux magnifiques).


Parmi les nombreuses présentations à ne pas manquer :
"NELSON"
et les guerres anglo-françaises de 1795 à 1805 : déjà à son époque,
l'amiral fut une légende vivante. Au musée de la Marine à Greenwich,
tout est présenté de manière évocatrice : les fameuses batailles de
l'amiral Nelson avec les flottes françaises, sa liaison amoureuse avec
Emma Hamilton, la nation en deuil à sa mort et sa place durable dans la
culture nationale et l'inconscient collectif britanniques.
"On embauche ! Tout le monde sur le pont !" : on peut y découvrir ce qu'était la vie en mer et s'essayer aux tâches spécialisées des marins dans une galerie
pédagogique
conçue pour les enfants. Elle offre de multiples activités pratiques
sur les thèmes suivants : le Viking, l'Explorateur, l'Aspirant, le
Constructeur de Navire de l'époque victorienne...


Lien:ici

Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Tate Modern Londres   Ven 5 Avr 2013 - 10:54

Tate Modern Londres 51°30'27.97''N 0°05'57.83''W











La « Tate Modern » est le musée qui regroupe les collections d'art contemporain de Tate depuis son ouverture le 12 mai 2000. Il est situé dans le centre de Londres, à Bankside, dans le district de Southwark, sur la rive droite de la Tamise.
Construite dans une centrale électrique désaffectée dessinée par Giles Gilbert Scott, elle constitue l'un des hauts lieux du nouveau Londres.
L'ancienne salle des machines a été reconvertie en un immense hall
servant à des expositions exceptionnelles. Le cabinet d'architectes
chargé de la reconversion est Herzog & de Meuron. La Tate Modern se situe en face du Millennium Bridge et à côté du Théâtre du Globe. L'accès peut se faire en train en descendant à London Blackfriars, en métro à l'arrêt Southwark ou en bus à descendant à l'arrêt Tate Modern de la ligne RV1.QSCDQESVV


La collection est organisée autour d'une série de parcours thématiques,
plutôt que de façon chronologique. La Tate Modern déploie sept niveaux
dédiés à la création artistique des XXe et XXIe siècles, dont deux consacrés aux expositions permanentes. Une extension est prévue pour les Jeux olympiques de 2012.
Accolée à la centrale électrique désaffectée dans laquelle a été
installée la Tate Modern, sur la rive sud de la Tamise, une extension,
conçue par les mêmes architectes suisses, Jacques Herzog et Pierre de Meuron auteurs du premier bâtiment,
et qui devrait coûter 2 500 000 000 de livres (3 000 000 000 d'euros,
3,842,773,969 de dollars (USA)), devrait ouvrir ses portes pour 2016. Une première partie, les Oil Tanks, 2 anciens réservoirs de mazout transformés, d'une superficie de 2 000 m2 sont destinées aux performances, à la danse et au cinéma expérimental
Principales expositions




Lien:ici





Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Ashmolean Museum-Oxford   Ven 19 Avr 2013 - 10:25

L’Ashmolean Museum 51°45'19.54''N 1°15'36.23''W





L’Ashmolean Museum, situé à Oxford (Grande-Bretagne), est le premier musée universitaire au monde, conçu par l'architecte Charles Robert Cockerell. Le musée a rouvert en 2009 après un grand redéveloppement subventionné par 61 millions de livres sterling du Heritage Lottery Fund
Le premier bâtiment, situé à Broad Street, est ouvert le 24 mai 16831, après cinq ans de travaux, pour abriter les collections données par Elias Ashmole à l'université d'Oxford : monnaies antiques, livres, gravures, spécimens géologiques et zoologiques, parmi lesquels le corps empaillé du dernier dodo que l'Europe ait connu. Le naturaliste Robert Plot est son premier directeur.

Par la suite, les collections changent de site et le site est utilisé par l'équipe du Oxford English Dictionary. Depuis 1935, le bâtiment est un musée d'histoire des sciences. Il accueille notamment les instruments scientifiques donnés par Lewis Evans à l'université d'Oxford, parmi lesquels la plus grande collection d'astrolabes au monde. Le bâtiment actuel de l'Ashmolean date de 1845. Situé à Beaumont Street, il est l'œuvre de Charles Cockerell, qui l'a dessiné dans un style néoclassique.
Le musée principal comprend la donation originelle d'Elias Ashmole
mais aussi de vastes collections archéologiques et artistiques. Grâce à
un legs de Sir Arthur Evans, le département d'archéologie possède ainsi une large gamme de céramiques minoennes et mycéniennes. Les collections comprennent également :

Lien:ici

panoramio




Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Timothy Hackworth Museum -Shildon   Ven 26 Avr 2013 - 10:57

Timothy Hackworth Museum Shildon 54°37'36.63''N 1°38'26.96''W







Timothy Hackworth, né à Wylam en Angleterre le 22 décembre 1786 et mort le 7 juillet 1850 était un ingénieur dans le domaine des locomotives à vapeur qui vécut à Shildon dans le comté britannique de Durham. Il fut également le premier « surintendant » des locomotives du Chemin de fer de Stockton et Darlington.
Fils d'un mécanicien et constructeur de chaudières réputé travaillant pour la mine de charbon de Wylam, Timothy Hackworth fit son apprentissage professionnel auprès de ce dernier et lui succéda au sein de la mine en 1807 trois ans après sa mort. Entre-temps, depuis 1804, son propriétaire, Christopher Blackett, envisageait les possibilités d'exploiter l'actuelle ligne de tramway
de la ligne (5 miles - 8 km) par traction vapeur. Il demanda à cet
égard la création un groupe de travail composé de quatre personnes, dont
Timothy Hackworth en tant que nouveau contremaître des forges, et
lui-même. Les deux autres étant William Hedley et Jonathan Foster.

suite et lien:ici

Le Timothy Hackworth Museum
Le
musée est situé dans l'ancienne maison de Timothy Hackworth, «Soho
House», ou «Soho Cottage", qui était le nom préféré de la famille
Hackworth. Construit
sur ​​le Stockton et Darlington Railway originale Shildon Works site,
qui, plus tard, lorsque Timothy Hackworth a lancé ses propres travaux de
génie civil, est devenu «Soho Works".
Le
musée raconte l'histoire du rôle joué par Timothy Hackworth à la
naissance des chemins de fer de passagers avec le Stockton et Darlington
Railway, et la contribution que lui et les gens de Shildon fait pour le
développement des chemins de fer à travers le monde.

Avec
les pièces restaurées à la période initiale 1831 présentations et
expositions audiovisuelles montrent le développement des premiers
chemins de fer.
Autour
du site de 15 hectares, il reste des vestiges de l'époque où le
Stockton et Darlington Railway étaient au centre de la révolution
ferroviaire. Le
hangar de moteur Soho dispose d'un système de chauffage souterrain à
air chaud, dont le but était de sécher locomotives nouvellement peints,
les écuries Black Boy qui ont joué un rôle de travail quotidien dans la
société et l'importante contribution qu'ils ont joué dans le mouvement
de charbon du Sud bassins de Durham.
Le
village de New Shildon a été créé par Timothy Hackworth et a grandi
autour de ses œuvres et à la maison et que l'importance de la Stockton
et Darlington Railway est devenu plus important, combinée à Old Shildon,
ils sont devenus Shildon Town, l'une des principales villes de
l'ingénierie des chemins de fer dans le monde.
L'influence
sur la vie des citadins, qui ont été principalement employée sur les
chemins de fer, se fait encore sentir aujourd'hui.
Pourquoi ne pas nous rejoindre donc en voyage, dans le passé de l'histoire du chemin de fer à la Timothy Hackworth victorienne et Railway Museum.
Voté
attraction touristique de l'année 1999 par l'Office du tourisme de
Northumbria, le musée a étendu ses activités que le National Railway
Museum, Collection réserve s'est déplacée à la ville.
Lien: ici



Revenir en haut Aller en bas
willy80
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 8792
Age 71
Localisation valines _80210
Humeur curieux de tout
Emploi/Loisirs retraité

MessageSujet: [Royaume-Uni] - Musée Petrie d'archéologie égyptienne   Lun 29 Avr 2013 - 10:20

Musée Petrie d'archéologie égyptienne Londres 51°31'25.25''N 0°07'58.47''W


panoramio


Le musée Petrie d'archéologie égyptienne (Petrie Museum of Egyptian Archaeology) est un musée égyptologique britannique fondé à Londres (Royaume-Uni) à la fin du XIXe siècle.

C'est, avec le Grant Museum of Zoology, l'UCL Art Collections , The Institute of Archaeology Collections, The Geology Collections, The Ethnography Collections et The Science Collections, l'un des musées de l'University College de Londres.

Dépendant de l'Institut d'archéologie, le musée contient plus de 80 000 objets historiques et contient l'une des plus grandes collections d'objets égyptiens antiques au monde. Il n'est dépassé que par le musée égyptien du Caire, le British Museum de Londres et l'Ägyptisches Museum de Berlin en termes de nombre d'objets.
Le musée Petrie se trouve sur Malet Place, près de la Science library de l'University College de Londres et de Gower Street.
Il abrite une petite boutique de souvenirs. Certaines collections ne
sont pas éclairées afin de les préserver, et des torches sont fournies
pour les regarder.

Le musée est ouvert tous les jours sauf le dimanche et le lundi ; l'entrée est gratuite

Le musée est divisé en trois galeries. La troisième et dernière
galerie est accessible par un escalier. La seconde galerie (qui se
trouve à l'emplacement d'anciennes étables) contient les petits objets
et les collections de vêtements, ainsi que des tablettes d'écritures et
des momies. La première galerie, située à l'entrée du musée, contient
principalement des poteries.

Le noyau de la collection vient d'objets offerts par l'écrivain Amelia Edwards, qui en 1892 a fait don de sa collection à l'University College de Londres à l'occasion de la création d'une chaire d'égyptologie. Le musée a été fondé pour servir de ressources au département d'égyptologie et de philologie nouvellement créé.

Le premier professeur d'égyptologie, William Matthew Flinders Petrie, dirigea plusieurs fouilles importantes en Égypte, et en 1913,
il revendit ses découvertes à l'UCL, transformant ainsi le musée en
l'une des plus importantes collections d'objets égyptiens hors de
l'Égypte. Petrie fouilla de nombreux sites importants pendant sa
carrière, dont les cimetières de la période romaine à Hawara, célèbre pour ses portraits de momies dans le style classique romain ; Amarna, l'ancienne ville du pharaon Akhénaton ; et la première véritable pyramide, à Meïdoum, où il découvrit les plus anciennes traces de momification.

La collection et la bibliothèque égyptiennes furent rangées en galeries dans l'université, et un guide fut publié en 1915.
La plupart des visiteurs étaient des étudiants et des professeurs, les
galeries n'étaient pas ouvertes au public. Petrie quitta l'UCL en 1933,
mais ses successeurs continuèrent d'enrichir les collections, à partir
de fouilles menées dans d'autres régions d'Égypte et au Soudan. Pendant la Seconde Guerre mondiale
(1939-1945), les collections égyptiennes furent retirées du musée et
emportées hors de Londres afin de les préserver. Au début des années 1950, elles furent replacées dans une ancienne étable adjacente à la Science library de l'UCL, où elles se trouvent toujours.
Les collections sont pleines de « premiers » : une des plus anciennes
pièces de lin d'Égypte (vers -5000), deux lions du temple de Min à Coptos, appartenant au premier groupe de sculpture monumentale (vers -3000), un fragment du premier calendrier
(vers -2900), le plus ancien objet de métal égyptien, les premières
pièces de fer forgé, le plus ancien exemple de travail du verre, le plus
ancien « sceau » d'Égypte (vers -3500), le plus ancien testament sur papyrus, le plus ancien papyrus gynécologique, le seul papyrus vétérinaire connu de l'Égypte ancienne, et le plus ancien dessin d'architecture, celui d'un temple (vers -1300).

Les costumes sont un élément important de la collection. En plus du
plus ancien vêtement égyptien connu, le musée renferme une robe de
perles d'une danseuse de l'âge des pyramides (vers -2400), deux robes à
manches longues de la même période, une armure du palais de Memphis,
ainsi que des chaussettes et des sandales de la période romaine. La
collection contient également des œuvres d'art de l'époque d'Akhénaton :
des tuiles colorées et des fresques, ainsi que des œuvres venant
d'importantes villes et tombes d'Égypte et de Nubie. On y trouve
également la plus grande collection au monde (après celle du musée égyptien du Caire) de portraits mortuaires de la période romaine, dits portraits du Fayoum (Ier et IIe siècles).

lien:ici


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les musées d'ANGLETERRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les musées d'ANGLETERRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
  
 
Sauter vers: