Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ

Partagez | 
 
 
 Effondrement du Dérochoir en 1751 (Haute-Savoie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
winnie
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Nombre de messages 8555
Localisation .

MessageSujet: Effondrement du Dérochoir en 1751 (Haute-Savoie)   Sam 28 Mar 2015 - 8:13

Dans la série des éboulements alpins historiques, on prend la route de la Haute-Savoie, à deux pas du Mont-Blanc.

L'éboulement du Dérochoir a eu lieu en 1751, à une époque où la région faisait partie du Royaume de Sardaigne.



Le Dérochoir se situe dans la chaine des Fiz, que l'on a déjà croisé lors de l'évocation de la catastrophe du Plateau d'Assy (72 morts en avril 1970) et du désert de Platé (avec une probable future catastrophe à venir). La chaine calcaire des Fiz est en effet un gruyère, et certains coins sont formés de roche pourrie.


Le Dérochoir (45°58'0.31"N  6°45'4.79"E), la haute vallée de l'Arve et le massif du Mont-Blanc.


Le Dérochoir vu depuis Servoz.  45°55'52.24"N  6°46'5.74"E



45°55'26.04"N  6°45'46.42"E




La suite au prochain épisode.
Revenir en haut Aller en bas
winnie
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Nombre de messages 8555
Localisation .

MessageSujet: Effondrement du Dérochoir en 1751, Plaine Joux, Passy, Haute-Savoie   Mar 31 Mar 2015 - 21:45

L'été 1751 est particulièrement pluvieux et l'eau s'infiltre dans le gruyère rocheux de la chaîne des Fiz.

Pendant plusieurs semaines, les chutes de pierres de cessent pas. Mais l'effondrement majeur a lieu, selon les sources, le 31 juillet ou le 14 août.

Près de 20 millions de mètres cubes s'effondrent, dans un fracas qu'on peut imaginer. La colonne de poussière aurait alors été visible depuis le Val d'Aoste en Italie (de l'autre côté du Mont-Blanc). On croit alors qu'un volcan s'est réveillé. Le roi de Sardaigne, Charles-Emmanuel III de Savoie, envoie une expédition sur place.

Le naturaliste Donati écrit dans son rapport : « Après avoir marché quatre jours et deux nuits sans m'arrêter, je me suis trouvé en face d'une montagne toute environnée de fumée, de laquelle se détachaient continuellement de grandes masses de pierres avec un bruit parfaitement semblable à celui du tonnerre ou d'une grande batterie de canons mais beaucoup plus fort encore. Les paysans s'étaient tous retirés du voisinage. Toutes les campagnes étaient couvertes d'une poussière très ressemblante à de la cendre et en quelques endroits cette poussière avait été transportée à la distance de cinq lieux » (environ 20 km).


Depuis la toute petite station de Plaine Joux : on voit la falaise et les amoncellements dus aux éboulements. Mais bien difficile de dire si les accumulations en-dessous  de la falaise sont ceux de 1751 : on connait en effet au moins deux autres cataclysmes dans le coin, celui de 1471 et un autre aux temps préhistoriques.  45°57'1.37"N  6°44'25.33"E



Une vue saisissante depuis la Brèche du Dérochoir : la falaise, le gigantesque éboulis en contrebas, le massif du Mont-Blanc à l'arrière-plan.

panoramio.com/43762318



www.camptocamp.org (annoté par mes soins)


www.camptocamp.org

Parmi les victimes de l'éboulement, on compte 6 hommes, 30 vaches et 1 mulet.
Revenir en haut Aller en bas
 
Effondrement du Dérochoir en 1751 (Haute-Savoie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
  
 
Sauter vers: