Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth/Maps
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ

Partagez | 
 
 
 A la découverte de nos chefs d'œuvre d'art et d'histoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
okapi07
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 7803
Age 23
Localisation Hesbaye

MessageSujet: Météorite d'Ensisheim (Haut-Rhin, France)   Mar 5 Juin 2018 - 20:22

Météorite d'Ensisheim

Le 7 novembre 1492, une violente exposition se fait entendre puis une boule de feu traverse le ciel du petit village alsacien. Un témoins conduit les villageois jusqu'à un champ de blé éventré d'un cratère de 2 mètres de diamètre d'où on extirpera une pierre de 135 kg. 
La pierre est rapidement placée dans l'église de la localité, pendue à une chaine dans le chœur (mais il n'est pas dit clairement si c'est pour la protéger des pillards qui en prélèvent des fragments comme porte-bonheur, ou si c'est pour immobiliser cette pierre surnaturellement tombée du ciel).

Elle reste suspendue dans l'église jusqu'en 1793 où elle est envoyée à la bibliothèque de Colmar. Elle y reste jusqu'en 1803 avant de revenir dans l'église qu'elle quitte cette fois définitivement en 1856 pour arriver à l'hôtel de la Régence qui devient par la suite la mairie (où les soldats américains tenteront de l'acheter lors de la libération), puis le musée en 1992 où elle est toujours exposée.

La météorite d'Ensisheim, surnommée "Pierre du tonnerre", est la plus ancienne météorite d'Occident dont la chute a été observée et, plus exceptionnelle encore, qui a été conservée jusqu'à aujourd'hui. 
De plus, le célèbre peintre Albrecht Dürer se trouvait à Bâle lors de la survenue de l'évènement. Il est tout à fait possible qu'il aie été témoins de la déflagration, ce qui explique qu'il aie représenté plusieurs fois des météorites dans ses œuvres par la suite:


Source )

La météorite se trouve dans la Musée de la Régence à Ensisheim (Voir ICI):


( 47°51'55.39" N 7°21'07.82" E )
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
okapi07
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 7803
Age 23
Localisation Hesbaye

MessageSujet: Clavecin de Jean II Denis, Musée de l'Hospice Saint-Roch à Issoudun (Indre, France)   Mar 12 Juin 2018 - 14:04

Le Clavecin de Jean II Denis 

Très peu d'information sur cette œuvre qui est pourtant le clavecin le plus ancien fabriqué en France. On sait ainsi que ce clavecin date de 1648 et a été fabriqué par Jean II Denis, vraisemblablement à Paris où il a travaillé la majeur partie de sa vie.

Il est classé Monument Historique à titre d'objet depuis le 25 novembre 1987 (ICI)


Source )

Le clavecin est exposé au Musée de l'Hospice Saint-Roch à Issoudun:


( 46°56'42.36" N 1°59'37.21" E )
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
okapi07
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 7803
Age 23
Localisation Hesbaye

MessageSujet: The Family of Man, château de Clervaux (Luxembourg)   Lun 25 Juin 2018 - 22:33

Nous n'avions pas encore mis les pieds au Luxembourg…

The Family of Man

En 1955, Edward J.Steiner présente au MOMA de New York l'exposition " The Family of Man", une exposition de 503 photos de 273 photographes (célèbre ou amateurs), provenant de 68 pays.
Dés l'année suivante, elle est présentée à Paris, au Musée d'Art Moderne, sous le nom "La Grande Famille des Hommes". Suivrons d'autres expositions partout à travers le monde qui accueilleront 10 millions de visiteurs jusqu'en 1964, date à laquelle l'état américain l'offre au Grand-Duché du Luxembourg (Steiner avait fait la demande que l'exposition soit exposée de manière permanente au château de Clervaux). L'exposition prend place comme prévu dans le château de Clervaux à partir de 1974, jusqu'en 1989 où commence une phase de restauration qui prendra fin en 1991. Après plusieurs nouvelles expositions à travers le monde, portant le nombre totale de musées où elle a été exposée à 160, l'expo prend définitivement place à Clervaux en 1994.
Entre 2010 et 2013, l'expo ferme ses portes pour une nouvelle restauration et une modernisation de la sténographie.

En 2003, l'exposition a été classée comme Mémoire de l'humanité par l'UNESCO.

L'exposition se voulait être un portrait moderne de l'humanité après la guerre: montrer ce qui rapprochent les femmes et les hommes au travers de 37 thèmes (la naissance, l'amour, le travail, la paix et la guerre,...).

Je n'ai trouvé aucun site présentant les 503 photos. Au mieux, on peux en voir 8 >>>ICI<<<

>>>The Family of Man<<< sur le site des Collections Steinen.



Source - Romain Girtgen)



L'exposition The Family of Man est exposée au château de Clervaux:


( 50°03'17.59" N 6°01'50.12" E )
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
okapi07
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 7803
Age 23
Localisation Hesbaye

MessageSujet: La Tentation d'Ève, Musée Rolin d'Autun (Saône-et-Loire, France)   Ven 13 Juil 2018 - 15:53

La Tentation d'Ève

En 1766, une partie du portail roman du transept Nord est détruit et les pierres qui le composent sont vendues. 100 ans plus tard, en 1866, l'architecte Jean Roidot-Houdaille découvre le haut-relief de la Tentation d'Ève (brisé en deux morceaux) à l'occasion de la restauration d'une maison du centre-ville d'Autun et en fait l'acquisition. À sa mort en 1910, ses héritiers le revendent à l'Abbé Terret. Grace à lui, elle fait désormais partie des collections de la Société Éduenne. Le Louvre, un acquéreur américain, et apparemment d'autres personnes encore tenteront en vain de l'acheter avant qu'elle ne soit déposée à l'hôtel Rolin (futur Musée Rolin)en 1935.
L'œuvre serait classé depuis 1939.

Ce haut-relief de 73cm de haut, 131 cm de large et 32 cm de profondeur représente Eve allongée (position très inhabituelle), une main posée sur la joue, l'autre saisissant le fruit défendu derrière elle. Elle répondait probablement à un Adam aujourd'hui disparu. L'œuvre est communément attribuée à Gislebert qui a signé le portail Ouest de la cathédrale. 
Dés sa découverte, elle a été considérée comme un chef d'œuvre de sculpture romane, le Louvre allant jusqu'à la surnommé la "Joconde de pierre".

En 2016, après son étude et sa restauration effectuées le C2RMF, l'œuvre a été au centre de l'exposition "Ève d’Autun" au Louvre, suivie l'année suivante de l'exposition "Ève ou la folle tentation" au Musée Rolin.
Les deux lui ont rendu une importante visibilité dans le domaine de l'art.


L'œuvre dans la base Joconde >>>ICI<<<


Source )


Source )

Reportage sur le retour de l'œuvre au Musée Rolin:



L'œuvre est exposée au Musée Rolin d'Autun (à moins de 100 mètres de son emplacement initial sur la cathédrale):


( 46°56'44.33" N 4°17'57.37" E )
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
okapi07
Globe-Surfeur "Or" (niv 6)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 7803
Age 23
Localisation Hesbaye

MessageSujet: Vitraux L'homme du fer au travail de Louis Majorelle, Maison de la Formation de Longlaville (Meurthe-et-Moselle, France)   Sam 28 Juil 2018 - 17:06

L'homme du fer au travail de Louis Majorelle

En 1928, suite à la fusions de deux usines sidérurgistes de Longwy, un nouveau siège sociale est construit par l'architecte Pierre Le Bourgeois à Longlaville.

Le grand escalier du Grand bureau des Aciéries, est éclairé par un ensemble de 27 vitraux Art Déco intitulés "L'homme du fer au travail" que l'on doit à Louis Majorelle. Il s'agit des seuls vitraux qu'il réalisera au cours de sa vie. Il ne les verra toutefois jamais: il meurt en 1926 après avoir les cartons.
L'œuvre représente des vues d'usine stylisées se prolongeant d'un baie à l'autre et représentant différentes étapes de la production sidérurgique. Par contre, Louis Majorelle a pris quelques libertés avec la réalité au niveau de la sécurité dans la représentation des ouvriers. En haut et en bas de l'escalier, des vitraux plus simple représentent des cheminées crachant des volutes de fumées sous forme de motifs répétitifs.

En 1985, le bâtiment est devenu la Maison de la Formation de Longwy.

Les vitraux seraient classés au titre de monument historique (c'est dit sur plusieurs sites mais je n'en ai pas trouvé la preuve).


Source )

Détail du vitrail dans l'axe de l'escalier (il va de soit que dans la réalité, les ouvriers ne travaillent pas torse nu, ce n'était qu'un prétexte pour la représentation anatomique):


Source )

En bonus, une vidéo montrant presque tout les vitraux:



Les vitraux se trouvent dans le grand escalier de la Maison de la Formation de Longlaville:


( 49°32'05.49" N 5°47'14.73" E )
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la découverte de nos chefs d'œuvre d'art et d'histoire.   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la découverte de nos chefs d'œuvre d'art et d'histoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
 
Sujets similaires
-
» Le 18e aux sources du design, chefs d'oeuvre du mobilier
» Les cent chefs-d’œuvre de Versailles... à Arras
» Saint Pierre et saint Paul, deux chefs-d'œuvre de la Miséricorde de Dieu.
» L’ Art et l’enfant. Chefs-d’œuvre de la peinture française
» Expo Chefs-d'œuvre français bronze doré Wallace Collection
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur Google Earth & Maps :: Google Earth :: Sujets thématiques :: Divers-
 
 
Sauter vers: