Forum d'échanges consacré aux découvertes avec Google Earth
 
PortailAccueilGoogle EarthS'enregistrerCarte des membresRechercherAccès aux bonus du forumConnexionFAQ

Partagez | 
 
 
 Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Trolbear
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 2461
Age 54
Localisation La Meyze (87)
Humeur Serein
Emploi/Loisirs Enseignant, chanteur de rock entre autres

MessageSujet: Hantises : Le tombeau des Chase, Oistins, La Barbade   Mar 17 Juin 2008 - 18:06

Le tombeau des Chase, Oistins, La Barbade

13° 3'57.30"N 59°32'18.10"W



Pour plusieurs amateurs d’ésotérisme et de phénomènes paranormaux, La Barbade est le lieu « où les cercueils dansent ». Cette histoire des plus insolites prend ses racines sur la côte sud de l’île, là où se trouve le cimetière Christ Church. Ce cimetière contient le mystérieux tombeau de la famille Chase. Si, depuis près de 200 ans aucun humain n’y a été enterré, c’est pour une bien étrange raison. Entre 1811 et 1820, des phénomènes inexplicables ont laissé la population de cette île stupéfaite. Cette histoire provient d’une crypte très mystérieuse qui a marqué de façon définitive le folklore de La Barbade à tout jamais.

Cette fameuse crypte mesure un peu plus de 12 pieds sur 6 (3,60 m x 1,80 m environ). La seule et unique entrée de la crypte était une énorme pierre de marbre bleu qui pesait environ 450 kg. Une fois fermée, la tombe était pratiquement impénétrable.



L’histoire commence au XVIIIe siècle lorsqu’une riche famille de planteurs, les Walronds, font tailler dans le roc corallien du cimetière un caveau pour leur famille. Une dame du nom de Thomasina Goddard, morte en 1807, y fut enterrée. L’année suivante cependant, ils cédèrent le tombeau à une autre famille de planteurs, la famille Chase. Cette année là, la jeune Mary Ann Chase, âgée de deux ans, était morte d’une des maladies infantiles si fréquentes à l’époque. Pendant les quatre années suivantes, le tombeau resta scellé. C’est le 6 juillet 1812 que la crypte fût ouverte de nouveau pour y placer le cercueil de la petite Dorcas Chase, la soeur aînée de Mary Ann. La population murmurait que la jeune enfant s’était laissée mourir de faim pour échapper à la tyrannie de son père, l’honorable Thomas Chase qui, semble t-il, ne méritait pas du tout son titre honorifique. À peine un mois plus tard, ce dernier suivait sa fille dans la tombe.

Le jour de son enterrement, après avoir enlevé l’énorme dalle qui protégeait l’entrée du tombeau, les esclaves qui faisaient office de fossoyeurs descendirent dans la crypte pour y placer le cercueil de Thomas Chase. Cependant, ils ressortirent en toute hâte. Ils refusèrent obstinément de redescendre à l’intérieur, ce qui troubla la cérémonie. Le pasteur de Christ Church, le révérend Thomas Orderson, entra dans la chambre funéraire pour voir ce qui avait bien pu terroriser les esclaves pour que ces derniers préfèrent être punis plutôt que de redescendre faire leur devoir. Le révérend fut lui aussi saisi d’une peur panique. Les deux imposants cercueils de plomb des fillettes Chase avaient été déplacés. Ils avaient été mis debout, la tête en bas. Celui de Mrs. Goddard avait été posé sur le coté contre une des parois. On crut à une violation de sépulture de la part des esclaves qui étaient agités depuis quelques temps. On remit donc les cercueils à leur place et plaça celui de Thomas Chase, un cercueil de plomb énorme qui demandait 8 hommes pour le déplacer, dans la crypte. Ils replacèrent par la suite le lourd bloc de marbre qui scellait la tombe.

Quatre années passèrent avant qu’un nouveau décès, celui du jeune Samuel Brewster Ames, permit d’ouvrir la mystérieuse tombe de nouveau. C’était le 25 septembre 1816. Cette fois encore, on souleva l’énorme dalle de marbre pour ouvrir l’entrée et le révérend fût le premier à y descendre. Une fois encore, quelqu’un ou quelque chose avait changé les cercueils de place. Cependant, personne n’avait tenté d’ouvrir les cercueils : le vol n’était donc pas la cause de la violation de sépulture. Le très lourd cercueil de Thomas Chase était dans le coin de la sépulture opposé à celui où il avait été placé quatre années auparavant. Les autres avaient aussi été déplacés. C’était le désordre le plus total. Après que les esclaves aient tout replacé, le pasteur et le secrétaire du gouverneur de l’île, le major Finch, examinèrent le caveau et n’y remarquèrent rien d’insolite. Le mystère restait entier. Le corps du jeune Ames fut donc placé auprès des autres et ils refermèrent le tombeau une fois de plus, le scellant de nouveau avec la lourde pierre de marbre. Ils démontèrent ensuite le chevalet qui servait à déplacer la dalle et, à titre d’expérience, huit hommes de solides constitution tentèrent en vain de déplacer la dalle. Elle ne bougea d’un poil. La famille rentra donc à la maison…

Huit semaines plus tard, l’occasion se présenta à nouveau d’ouvrir le tombeau. Le père de Samuel, avait été tué par des esclaves durant une révolte. Le grand chevalet fut donc mis en place et, après d’énormes efforts d’une douzaine d’esclaves, l’entrée fût de nouveau ouverte. Les phénomènes étranges qui s’étaient produit avaient beaucoup fait parler, donc il ne fallait pas se surprendre qu’un nombre important de curieux s’étaient rassemblés pour voir si l’événement insolite s’était répété. Ils ne furent pas déçus. Le révérend descendit en premier, accompagné du gouverneur de l’île et d’un magistrat. Avant même que leurs yeux se soient habitués à la noirceur de la crypte, ils avaient déjà l’impression que quelque chose d’inusité s’était produit. Effectivement, 4 des 5 cercueils avaient été déplacés. Seul celui de Mrs. Goddard, un léger cercueil de bois en piètre état, n’avait pas changé de place. Les autres, qui étaient tous en plomb (par le fait même très lourds) étaient dans le plus grand des désordres.

Le lendemain, les cercueils furent tous sortis de la crypte et des experts de l’époque inspectaient minutieusement la tombe. Ils vérifièrent et revérifièrent chaque centimètres de la sépulture en espérant trouver une trace d’infraction ou une entrée. Mais ils constatèrent qu’il n’existait vraiment aucun moyen d’accès autre que la porte principale. Pour accéder au caveau, il aurait donc fallu ériger un chevalet, tentative qui ne serait pas passée inaperçue. Il n’y avait aucune infiltration d’eau et il n’y avait eu aucune secousse sismique depuis la dernière ouverture du tombeau. Bref, ils ne découvrirent rien qui pouvait laisser croire que quelqu’un avait pénétré clandestinement la tombe. Ils replacèrent donc les cercueils à leurs emplacements originaux et cette fois, en plus de replacer l’imposante dalle, ils firent sceller cette dernière avec du ciment.

L’histoire devint de plus en plus populaire. Elle fit non seulement le tour de la Barbade, mais elle se répandit dans toute les Antilles, et même jusqu’en Floride et aux Bahamas. Des curieux affluèrent à la Barbade pour voir l’énigmatique caveau des Chase. Des bateaux faisaient même des détours pour que leurs passagers puissent visiter le fameux cimetière. Les habitants de l’île, eux, attendaient le prochain enterrement avec impatience.

Le 7 juillet 1819, c’était le tour de Thomasina Clarke, une amie de la famille, à y être la nouvelle occupante. Des représentants officiels du gouvernement examinèrent avec soin le ciment qui avait servi à sceller la dalle. Tout était en ordre. Cependant, les esclaves furent incapables d’enlever la dalle à leur premier essai. Des vérifications furent faite pour s’assurer que tout le ciment avait été correctement enlevé, mais ils durent enfoncer des coins de bois à coup de marteau pour bouger la dalle qui refusait de coopérer. Finalement, les esclaves réussirent à la soulever. Les témoins comprirent rapidement pourquoi la dalle était si difficile à déplacer ; le cercueil de Thomas Chase avait été coincé contre cette dernière. Encore cette fois, les cercueils étaient sens dessus dessous. Une fois encore, ils furent sortis de la sépulture, laquelle fut encore totalement inspectée. Encore cette fois, aucune trace d’infraction nulle part, aucun indice… absolument rien qui pouvait expliquer les phénomènes insolites entourant la tombe. Tout fut remis à sa place et la tombe fut de nouveau scellée. Cette fois par contre, on scella le tombeau avec toutes les précautions scientifiques possible. Du sable blanc très fin fut placé sur la surface de la crypte et des sceaux de certains officiels furent imprimés dans le ciment qui scellait la tombe. Il était donc impossible d’ouvrir ce dernier sans endommager les marques. On prit note de chaque détail ; de la position exacte des cercueils jusqu’à l’épaisseur du sable. On chargea même un membre de la police de venir vérifier l’état de la sépulture et de la dalle à chaque jour. Inutile de dire que la popularité du caveau des Chases augmenta considérablement après cet incident. De partout, des gens venaient pour voir cet insolite cimetière. C’était devenu l’objet de toutes les conversations et tout le monde était curieux de savoir quand le caveau serait ouvert la prochaine fois… et dans quel état il serait.

Les mois passèrent et finalement, les autorités de la Barbade succombèrent à la tentation après que des témoins aient rapporté des bruits insolites provenant de la sépulture. C’est le 20 avril 1820 que le gouverneur de la Barbade, Mr. Combermere et plusieurs membres de son entourage ainsi que des différents professionnels inspectèrent religieusement le caveau avant de l’ouvrir. Aucune marque étrange ou irrégulière n’était visible. Cette fois cependant, ce sont les cercueils des enfants qui bloquaient le passage. Les officiels durent passer par-dessus pour inspecter le reste de la sépulture. Les lourds cercueils de plomb semblaient avoir été projetés dans tous les sens. Seul celui de Mrs. Goddard n’avait pas bougé. Le sable blanc était parfaitement intact. Le tombeau fut de nouveau totalement inspecté. Cette fois, on enfonça même des barres de fer dans la couche rocheuse afin d’y déceler d’éventuels tunnels…

Absolument rien, encore une fois. Fatigué de toute cette histoire, le gouverneur fit enlever les cercueils du caveau Chase et les fit inhumer ailleurs. Ce dernier a été laissé ouvert et n’a jamais plus servi à aucune inhumation depuis lors.

De nombreuses théories ont été avancées sur le sujet, mais le mystère reste entier. Semble t-il qu’il ait été impossible que ces très lourds cercueils de plomb aient été déplacés de façon naturelle. Sir Arthur Conan Doyle, le créateur du personnage de Sherlock Holmes, émit une hypothèse selon laquelle des forces surnaturelles déplaçaient les cercueils parce qu’ils étaient fait de plomb ; ce métal empêchait la décomposition rapide des corps. Peut-être aussi que l’esprit de la jeune fille qui s’était suicidée ne voulait pas reposer éternellement à coté de son cruel père qui l’avait tant fait souffrir… Qui sait ? Une chose est sûre cependant, ils n’ont pas reposé en paix…

Auteur : David M. Kriegher

Source du texte : ICI


Dernière édition par Trolbear le Mer 25 Mar 2009 - 22:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
vijmars
Globe-Surfeur "Or" (niv 2)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Bélier Nombre de messages 2529
Age 56
Localisation Iles du frioul

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mar 17 Juin 2008 - 18:17



Toujours des trouvailles innovantes et interressantes , je dis BRAVO Mr Trolbear :bien: :bravo:
Revenir en haut Aller en bas
Trolbear
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 2461
Age 54
Localisation La Meyze (87)
Humeur Serein
Emploi/Loisirs Enseignant, chanteur de rock entre autres

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mar 17 Juin 2008 - 18:23

Merci Mr Vijmars :sourire1:
Revenir en haut Aller en bas
Trolbear
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 2461
Age 54
Localisation La Meyze (87)
Humeur Serein
Emploi/Loisirs Enseignant, chanteur de rock entre autres

MessageSujet: Les traces impossibles, Topsham, Devon, Angleterre   Mar 17 Juin 2008 - 18:39

Les traces impossibles, Topsham, Devon, Angleterre

50°41'5.85"N 3°28'0.41"W



Topsham est un bourg pittoresque situé au sud du Devon, non loin de la mer. Quelques unes de ses maisons ont été construites avec les briques hollandaises qui lestaient autrefois les cales des navires, navires qui jouèrent un rôle dans la Guerre d’Indépendance des Etats-Unis.
Il ne reste pas de souvenir urbain de l’événement qui nous occupe ici, pas même «l’allée de la chèvre», chemin appelé ainsi simplement parce qu’il est étroit. Le fer à cheval cloué sur la porte du n° 11 de la rue Follett n’est qu’un banal porte-bonheur.
Le 8 février 1855 s’est pourtant passé à Topsham et dans la campagne proche un événement qui a occupé beaucoup de place dans les colonnes des journaux et qui présente l’avantage d’avoir eu de très nombreux témoins.
Ce matin-là on découvrit en effet dans la neige d’étranges empreintes ayant vaguement la forme d’un sabot d’ongulé. Chacune d’elles mesurait 10 cm de long sur 7 de large. L’animal qui les avait laissées semblait s’être tenu debout sur ses pattes arrière. Ces empreintes étaient imprimées exactement l’une devant l’autre et sur une seule file à intervalles réguliers. Mais surtout elles se suivaient le plus souvent en ligne droite, évoquant l’idée insolite et absurde d’un funambule marchant sur un fil.
On pensa à des empreintes dégradées par un changement d’atmosphère. Mais la neige comportait également des traces parfaitement définies laissées par des animaux domestiques ; et les empreintes les plus précises étaient justement celles du bizarre «ongulé». Elles étaient d’ailleurs si nettes que, selon un témoin oculaire, elles semblaient avoir été imprimées à l’aide d’un «châssis mécanique».
On expliqua la progression en ligne droite par l’idée d’un reptile, on pensa à des blaireaux, à des grues, à des grenouilles, à des rats jusqu’à des outardes et même à un kangourou. Mais aucun de ces animaux ne fournissait d’explication plausible. Des groupes se formèrent, armés sommairement de fusils de chasse ou de bâtons et accompagnés de chiens. Ils sillonnèrent la campagne en tous sens, visitant les fermes, reliant les villages de Bicton, Powdersham, Dawlish, Totnes, Torquay et quelques autres.
Ils ne trouvèrent pas d’explication mais découvrirent au contraire des faits incompréhensibles : la piste, qui mesurait plus de cent miles, se recoupait à maints endroits à angle droit, franchissait un estuaire et semblait ignorer les obstacles. Elle traversait un hangar par le trou d’un mur, se promenait sur une charrette ou sur des meules de foin enneigés. Surtout, elle se jouait des murs séparant les jardins et les cours comme en passant à travers. On découvrit même qu’elle escaladait les toits des maisons.
De plus le dessin des empreintes était si précis que, pour reprendre l’expression d’un autre observateur, elles semblaient «coupées au diamant ou faites à l’aide d’un tisonnier chaud». Le comble fut atteint lorsqu’on en découvrit à l’intérieur d’une buse de drainage de 15 centimètres de diamètre, entrant et ressortant comme si de rien n’était...
Plusieurs citadins venus en curieux furent si impressionnés qu’ils découpèrent des blocs de neige afin de conserver quelque temps les empreintes dans leur jardin.
Malgré l’importance que la guerre de Crimée prenait à l’époque dans les journaux ceux-ci couvrirent largement l’événement, sauf le Times qui considérait l’affaire tout juste bonne «à impressionner des campagnards» (on peut toujours consulter ces journaux, matériellement ou sur microfilms, à la Westminster Library).
Un journaliste qui habite Topsham de nos jours et que j’ai rencontré par hasard dans l’ancien petit port n’avait jamais entendu parler de l’événement.

Quatre points permettront de souligner l’intérêt d’un tel cas :

1 - Au moment des faits, il était impossible de faire une telle série d’empreintes dans la neige sans que les mystificateurs éventuels ne laissent d’autres traces.

2 - Un être humain équipé des chaussures truquées ne pouvait avoir laissé ces traces car leur force de pénétration ne correspondait pas au poids d’une personne adulte ni même à celui d’un enfant. Nul n’aurait d’ailleurs pu parcourir plus de 100 miles en une nuit et encore moins sauter par dessus des dizaines de murs.

3 - En 1855, les seuls objets capable de se déplacer sans laisser de traces, donc sans prendre appui sur le sol, étaient des ballons à air chaud ou à gaz. Mais un ballon libre ne peut se déplacer longtemps en ligne droite. L’hypothèse d’un ballon dirigeable n’est pas plus plausible car on aurait forcément entendu le bruit du moteur. Ces derniers en étaient d’ailleurs à leur tout début, le 1er essai d’un ballon à propulsion mécanique (mû par la vapeur) ayant eu lieu à la fin de l’année 1852 à Paris.

4 - Les empreintes ne portaient pas les marques d’une compression mais semblaient avoir été effectuées par enlèvement de la neige.

Nous sommes donc obligés de constater qu’il s’est passé dans le Devon, au milieu du 19ème siècle, un événement ne dépendant pas de l’intelligence ou de la volonté humaine.

Source du texte : ICI


Dernière édition par Trolbear le Mer 25 Mar 2009 - 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
chantale
Administratrice
Administratrice
avatar

Féminin Gémeaux Nombre de messages 13338
Age 48
Localisation Québec, Canada
Emploi/Loisirs arts

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mar 17 Juin 2008 - 21:26

:bien:


Chacune de nos vies est un chemin qu'il nous appartient de choisir.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre
Modérateur Carto-Bibliothèque et KMZ
Modérateur Carto-Bibliothèque et KMZ
avatar

Masculin Nombre de messages 3210
Localisation vosges
Bonus :


MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mar 17 Juin 2008 - 23:30

Très intrigant ce mystère.............

Le Times rapporte comme suit les constatations faites:

"Une sensation considérable a été provoquée dans les villes de
Topsham, Lympstone, Exmouth, Teignmout et Dawlish, au sud du Devon,
suite à la découverte d'un grand nombre de traces de pas d'un aspect
fort étrange et mystérieux. Le superstitieux va jusqu'à croire qu'elles
sont la marque de Satan lui-même. Il semble que dans la nuit de jeudi
dernier, il y a eu de très fortes chutes de neige dans le voisinage
d'Exeter et le sud du Devon. Le matin suivant, Les habitants des villes
susmentionnées ont été surpris de découvrir les traces de quelque
animal étrange et mystérieux, doué du pouvoir d'ubiquité, puisque les
empreintes de pas étaient perceptibles dans toutes sortes de lieux
inaccessibles - au sommet de maisons et de murs étroits, dans des
jardins et des cours clos par de hauts murs, aussi bien que dans des
champs ouverts. Il y a à peine un jardin de Lympstone où les empreintes
de pas n'aient pas été observées. Les traces apparaissaient plutôt être
celles d'un bipède que d'un quadrupède, et les pas étaient en général
de huit pieds l'un devant l'autre. Les impressions du pied
ressemblaient de près à celles d'une patte d'âne, et mesuraient entre
un pouce et demi et deux pouces et demi de large. Ici et là, la patte
ayant causé l'empreinte apparaissait comme fourchue, mais en général,
dans ces traces, le pied était continu et, du fait que la neige en son
centre demeurait intacte, ne montrant essentiellement que le bord
extérieur du pied, elle devait être convexe (réd. : "concave",
s'agissant de la patte). La créature semble avoir approché les portes
de plusieurs maisons et s'être ensuite retirée, mais personne n'a été
capable de découvrir le point d'attache ou de repos de ce mystérieux
visiteur. Dimanche passé, le Révérend M. Musgrave a fait allusion au
sujet dans son sermon, et a suggéré la possibilité que les empreintes
de pas fussent celles d'un kangourou; mais cela peut difficilement
avoir été le cas, puisqu'elles furent trouvées de part et d'autre de
l'estuaire de la rivière Exe."
("The Times", 16 février 1855)

Source
Revenir en haut Aller en bas
Trolbear
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 2461
Age 54
Localisation La Meyze (87)
Humeur Serein
Emploi/Loisirs Enseignant, chanteur de rock entre autres

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mar 17 Juin 2008 - 23:37

Très troublant Pierre... Impressionant même!
Revenir en haut Aller en bas
guizmo
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Poissons Nombre de messages 4101
Age 35
Localisation Le châtelet sur retourne, Ardennes
Emploi/Loisirs guitare, musique, cinéma

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mer 18 Juin 2008 - 0:29

Excellente histoire Trolbear, vraiment très troublante
Revenir en haut Aller en bas
grouk
Globe-surfeur "Or"
Globe-surfeur
avatar

Masculin Nombre de messages 1941
Localisation groukistan oriental
Emploi/Loisirs Grand Mètre du Monde en devenir

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mer 18 Juin 2008 - 0:34

Génial Trollbear
Waaaah bizarre cette histoire, ça me ferait presque peur, ça !!!!

Mais si ces traces ressemblent a celle d'un âne, ça ne peut pas être celles de satan, lui, ses sabot sont fendu en deux.
Je pense plutôt a une sorte d'onagre fou transgenique qui doit etre équipé de flotteur puisqu'il a réussi a traverser la rivière. Et comme il est aussi allé sur les toits, il possède peut être même une ou deux ailles mais rien n'est moins sûr.
Il devrait ressembler approximativement a çà.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Trolbear
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 2461
Age 54
Localisation La Meyze (87)
Humeur Serein
Emploi/Loisirs Enseignant, chanteur de rock entre autres

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mer 18 Juin 2008 - 0:53

excellent Grouk, tu es un artiste!!!! :bien:
Revenir en haut Aller en bas
guizmo
Globe-Surfeur "Or" (niv 4)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Poissons Nombre de messages 4101
Age 35
Localisation Le châtelet sur retourne, Ardennes
Emploi/Loisirs guitare, musique, cinéma

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mer 18 Juin 2008 - 0:56

J'ai déjà entendu parler de cette histoire, elle me donne vraiment la chair de poule pale
Revenir en haut Aller en bas
Trolbear
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 2461
Age 54
Localisation La Meyze (87)
Humeur Serein
Emploi/Loisirs Enseignant, chanteur de rock entre autres

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mer 18 Juin 2008 - 16:25

Reprenons donc :

Topsham 50°41'5.85"N 3°28'0.41"W
Lympstone 50°38'49.94"N 3°25'49.33"W
Exmouth 50°37'6.01"N 3°24'51.67"W
Dawlish 50°34'52.02"N 3°28'10.05"W
Teignmouth 50°32'45.12"N 3°29'45.24"W



Soit un circuit minimum de 18,31km. Je dis minimum car il semble que le "marcheur" ait parcouru beaucoup de rues dans chaque village. Or la vitesse normale d'un humain dans la neige est de 3 à 3,5km/h avec une amplitude de pas de 0,64m. Or d'après les relevés datant de l'époque des faits, le "marcheur" est un bipède avec des pas de seulement 21,25cm d'amplitude. Sans compter les sauts sur les toits, les traversées de murs et les passages dans des souches creuses... Or ce parcours s'est révélé en une seule nuit!!!! Que faut-il en déduire ?

Par ailleurs voilà des tracés de certaines des empreintes relevées le lendemain des faits :



A props Grouk, j'ai retrouvé la trace de ta créature...

Revenir en haut Aller en bas
grouk
Globe-surfeur "Or"
Globe-surfeur
avatar

Masculin Nombre de messages 1941
Localisation groukistan oriental
Emploi/Loisirs Grand Mètre du Monde en devenir

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Mer 18 Juin 2008 - 17:57

Excellent Vilain Troll !!!!

C'est pile poil a cet onagre tansgénique là que je pensais Je savais que mon portrait robot te permetrait de mettre la main dessus. :rire2:

You Rock guy !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Trolbear
Globe-Surfeur "Or" (niv 1)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Cancer Nombre de messages 2461
Age 54
Localisation La Meyze (87)
Humeur Serein
Emploi/Loisirs Enseignant, chanteur de rock entre autres

MessageSujet: Hantises : The Crown Hotel, Wells, Angleterre   Jeu 31 Juil 2008 - 8:05

The Crown Hotel, Wells, Angleterre



Le Crown Hotel au centre de Wells en Angleterre a été le théâtre de nombreux incidents plus étranges les uns que les autres. On a pu y voir des spectres marchant dans les corridors, y entendre des coups frappés dans les chambres et la salle à manger a été l’objet de dégradations très étranges.
Plusieurs membres du personnel ont pu voir sur les cameras de surveillance une silhouette noire au bar après les heures d’ouverture, mais après vérification, il n’y avait personne. Mais la chose sans doute la plus étrange a été l’apparition d’une multitude de graines d’orge noir dans plusieurs chambres. Personne ne sait d’où elles pouvaient provenir ou comment elles s’étaient retrouvées là.

Les phénomènes se sont révélés si fréquents que le personnel s’en est même ouvert auprès du "Wells journal" en 1998. La femme de chambre Corrine Goodall a tenu un journal de ces phénomènes.

"J’ai vu du coin de l’oeil une collègue entrer dans la chambre huit, aussi ai-je commencé à discuter avec elle. Or il n’y avait personne avec moi, et ma collègue n’avait pas quitté la réception."

"Une femme toute vêtue de noir portant une valise noire est passée près de moi pour monter à l’étage. Je pouvais l’entendre frapper dans chacune des chambres, mais lorsque je vérifiais, toutes les chambres étaient vides, mais je pouvais toujours l’entendre dans la chambre voisine. J’ai pensé qu’il pouvait s’agir de quelqu’un en train de repérer l’endroit, aussi ai-je prévenu Alan, mais il ne put la trouver non plus."

"Un très vieux couple, marchant avec des cannes, entra par la grande entrée et monta à l’étage. J’allais à la réception voir quelle chambre ils avaient loué afin de programmer le nettoyage. Personne ne les avait vu, aussi je montai à leur recherche pour voir s’ils ne s’étaient pas perdus. Il n’y avait personne et personne n’était redescendu. Malgré tout, un autre membre de l’équipe les avait aussi entendu marcher au dessus."

"J’étais assise dans la salle à manger pendant le dressage des tables, et quelque chose a arraché les nappes et renversé les chandeliers. Le personnel de salle dut tout ramasser et tout remettre en ordre".

Le manager général de l’hôtel, Louise Osmond, a affirmé : "Les gens peuvent se moquer des histories de fantômes, mais après mon passage au Crown, je n’ai plus aucun doute à propos de leur existence”



Dernière édition par Trolbear le Mer 25 Mar 2009 - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pierrex
Globe-Surfeur "Or" (niv 5)
Globe-Surfeur
avatar

Masculin Nombre de messages 5838
Localisation La Roche sur Yon

MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   Jeu 31 Juil 2008 - 9:07

Salut Trolbear !

Dis donc, le "Famous Grouse" est en libre service dans cet hote l? Ok je sors
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hantises, fantômes et revenants... comme s'il en pleuvait !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 
 
 
Sujets similaires
-
» Voir des fantômes
» Voici une théorie qui expliquerait l'apparition de fantômes. y adhérez-vous?
» Vivre comme un roi
» Comme Jésus est beau dans l’Eucharistie !
» « Je vous envoie comme des brebis au milieu des loups »
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tout sur Google Earth & Maps :: Google Earth :: Echanges d'endroits :: Insolites :: Insolites secrets, mystères, étranges, extra-normals-
 
 
Sauter vers: